La carte Suica risque bien d’être une de vos meilleures amies lors de votre voyage au Japon. Très pratique, elle ne vous quittera pas c’est une évidence.

Que cela soit pour utiliser les transports ou régler certains de vos achats, la carte Suica est idéale.

Plus dans Conseils aux voyageurs Train, Tram, Metro Transports


La Suica : une carte prépayée sans contact

Suica à TokyoLa Suica est de la taille d’une carte bancaire, facile à ranger dans son portefeuille. Le prix de la carte inclut 500 yens de dépôt ainsi qu’un certain montant pré-chargé dont vous pourrez vous servir immédiatement pour utiliser les transports ou régler vos achats dans certains magasins. Généralement, les voyageurs achètent une carte Suica d’une valeur de 2 000 yens (disposant donc de 1 500 yens à dépenser).

La Suica est une carte rechargeable, vous pourrez à tout moment ajouter de l’argent dessus en utilisant les bornes prévues à cet effet dans toutes les gares ou les stations de métro.

Vous connaissez maintenant le principe de cette carte. Rentrons un peu plus dans les détails.

Une carte pour vos transports de tous les jours

Pas besoin d’aller aux bornes pour acheter des tickets à chaque fois que vous emprunterez les transports en commun, votre Suica vous permettra de gagner pas mal de temps et c’est très appréciable.

Quels types de transports puis-je prendre ?

Depuis 2013, le réseau Japan Railways permet d’utiliser différentes cartes (Suica, Pasmo, Icoca, Pitapa, Sugoca, …) dans différentes régions du Japon. Votre carte sera valable notamment à Fukuoka, Kamakura, Kyoto, Hakone, Nagoya, Nara, Nikko, Osaka, Tokyo, Sapporo, Yokohama  pour ne citer qu’elles.

Vous pourrez utiliser votre Suica pour emprunter notamment la ligne Yamanote à Tokyo (ligne circulaire), la Yurikamome (ligne reliant Tokyo à Odaiba par le Rainbow bridge), le métro à Tokyo, le bus à Kyoto, le tramway à Hiroshima, les trains régionaux (Tokyo à Kamakura, Tokyo à Yokohama, Kyoto à Nara, …), …

Vous ne pourrez pas l’utiliser en revanche pour monter dans un shinkansen ou dans un train express (« limited express ») demandant un supplément par exemple ou bien encore pour  emprunter la majorité des bus reliant les grandes villes ou en direction des aéroports.

Où acheter une carte Suica ?

Sachez que vous pourrez la trouver également :

  • dans les aéroports de Tokyo (Haneda et Narita) aux guichets de vente ;
  • dans une gare Japan Railways aux bornes automatiques.

Et si je vous disais que vous pouviez acheter votre carte Suica avant même votre voyage au Japon ! Un peu comme on le fait pour un bon d’échange JR Pass.

L’astuce c’est donc de vous envoler au Japon directement avec votre carte en poche en la commandant sur internet :

  • Pour gagner du temps une fois sur place ;
  • Pour utiliser les transports en commun directement en arrivant ;
  • Pour partir serein et profiter encore plus de votre voyage.

Quel est le prix de la carte ?

Comme nous l’avons vu plus haut, la Suica coûte 2 000 yens (dont 500 yens de dépôt).

Vous pouvez charger 20 000 yens maximum sur votre carte.

[plain]Mon conseil :

Je vous conseille tout de même de charger 1 000 yens par 1 000 yens ou 2 000 yens maximum ce qui est suffisant pour une ou deux journées de déplacements en ville.

[/plain]

Comment fonctionne la carte ?

Bornes JRAvant d’accéder aux quais, vous devrez passer votre carte sur le lecteur d’un portique qui vous authentifiera. Pour sortir du réseau, vous devrez repasser votre Suica sur le lecteur du portique de sortie, c’est à ce moment là que votre carte sera débité. En entrant via le portique de votre gare de départ vous verrez combien d’argent il vous reste sur un petit écran sur le portique. Même système sur le portique de sortie. Si jamais vous n’avez plus assez d’argent sur votre Suica, le portique ne s’ouvrira pas, il vous faudra alors réalimenter votre Suica aux bornes prévues à cet effet.

Le système de tarification est simple puisque le coût est fonction du tronçon parcouru : ainsi pour un trajet particulier, vous saurez exactement combien cela vous coûtera puisque pour simplifier, les trajets fonctionnent par tronçons. Prenons trois exemples :

  • Ikebukuro à Shinagawa (deux stations situées sur la ligne Yamanote de Tokyo ) : 260 yens (36 minutes de trajet)
  • Ikebukuro à Shibuya : 170 yens (18 minutes)
  • Shinagawa à Kamakura : 720 yens (47 minutes)

Une carte pour payer vos achats du quotidien

Payer des boissons au distributeurLa Suica est une carte sans contact sur laquelle vous avez chargé de l’argent.

Il s’agit donc d’un portefeuille électronique : vous pourrez vous en servir pour régler un certain nombre de choses facilement en aposant votre Suica proche d’un lecteur magnétique.

Vous pourrez par exemple réaliser les achats suivants un peu partout au Japon :

  • une boisson dans un distributeur automatique : il vous suffira de passer votre carte devant le petit logo sur la machine après avoir choisi votre boisson
  • un repas dans un restaurant : même système que ci-dessus, passez votre Suica sur le lecteur de carte à côté de la caisse enregistreuse afin d’être débité
  • vos achats dans les konbini : très pratique pour les courses d’appoint

Carte Suica : les autres petits trucs à savoir

Peut-on rendre la carte ?

Si vous décidez de repartir du Japon sans votre Suica et ainsi obtenir les 500 yens de dépôt versés lors de votre achat, c’est tout à fait possible. Pour ce faire, il vous suffit de vous rendre à un comptoir JR d’une grande gare (Ikkebukuro, Ueno, etc.) et de demander le remboursement.

Quelle est la durée de validité ?

Cet objet sert souvent de souvenir à tous les voyageurs qui la conservent précieusement mais sachez que si vous revenez au Japon dans les dix ans suivants sa dernière utilisation, vous pourrez vous servir de votre carte.

Tokyo : Suica ou PASMO ?

Vous vous demandez peut-être pourquoi il existe deux cartes prépayées dans la capitale nippone. Les cartes ne sont pas gérées par la même société de transport puisque Tokyo Metro délivre la PASMO et Japan Railways délivre la Suica. Quelle est la différence me direz-vous ? Absolument aucune c’est aussi simple que ça.

En cas de perte : est-on remboursé ?

Hélas, tout l’argent qui était chargé sur votre Suica ne pourra pas vous être remboursé. Mieux vaut donc recharger régulièrement de petites sommes que 10,000 yens d’un coup pour minimiser les risques.

Pourquoi l’avoir appelé Suica ?

« suika » en japonais veut dire « pastèque ». Ne cherchez pas le rapport, la carte est en partie verte mais voilà le seul point commun entre le gros fruit et la carte de transport.