Vous êtes sur Tokyo et vous vous morfondez derrière la vitre de votre chambre car il pleut dehors ? Stop ! Arrêtez tout ! Retrouvez le sourire et dites vous qu’à Tokyo, il est impossible de s’ennuyer à n’importe quelle heure mais aussi par n’importe quel temps. Que faire à Tokyo quand il pleut ? Je vous livre quelques idées pour profiter de votre journée.

Vous êtes à Tokyo, il pleut et vous vous dites que votre journée est gâchée ? Je vous arrête tout de suite, c’est une excellente excuse pour faire toutes sortes d’activités toutes plus sympathiques les unes que les autres.

Plus dans Conseils Itinéraires Tokyo


Préambule et conseils

Sachez que dans la capitale japonaise, il est impossible de s’ennuyer une seule seconde. Vous pourrez y pratiquer d’innombrables activités aussi bien extérieures qu’intérieures. En cas de pluie, pas de panique, vous trouverez dans cet article une liste de choses à faire pour profiter pleinement de votre temps libre. Faites votre choix parmi certaines activités que je vous propose ici : vous retrouverez les lieux à visiter en priorité en cas de mauvais temps en ce qui concerne le shoppingl’amusement, le sport, la culture et la détente.

Mon conseil n°1 : planifiez votre journée

Prenez un peu de temps et planifiez vos activités un peu à l’avance pour ne pas partir dans tous les sens (une bonne journée pourrait consister entre un mix shopping/détente ou amusement/détente)

Mon conseil n°2 : restez dans la même zone

Privilégiez le même quartier pour vos activités, cela vous permettra de réduire les frais de transport et de moins vous mouiller (mon choix numéro 1 : Odaiba)

Equipez-vous par temps de pluie

Le parapluie : en vente partout au JaponAfin de ne pas être trempés, je vous conseille de vous munir d’un de ces merveilleux parapluies transparents. Ils permettent notamment aux cyclistes de pouvoir conduire d’une main en se protégeant de la pluie, la transparence des parapluies leurs permettant de voir où ils roulent.

Vous trouverez ces parapluies un peu partout : 100 yens shop, コンビニ « konbini  » (ou combini*), à la réception de votre hôtel, dans les portes de parapluies de votre guesthouse (il n’est pas rare de voir tout un tas de parapluie non utilisés à l’entrée des guesthouses, leurs anciens propriétaires n’ayant pas voulu s’encombrer lors de leur départs).

* combini / konbini : savez-vous d’où vient le mot konbini ? Ce terme provient des mots anglais « convenience store », mixez les deux et vous obtiendrez konbini ! (ko-n-bi-ni-en-su-to-re en romaji)

Si vous décidez d’en acheter, cela vous coûtera de 100 yens à 500 yens (tout est question de taille).

On a aussi vite fait d’oublier les parapluies dans les transports en commun. D’ailleurs, je ne compte plus mes parapluies orphelins !

Enfin, sachez qu’il est de bon ton (voire obligatoire) de déposer son parapluie dans les petits repose-parapluies prévus à cet effet à l’entrée de chaque magasin. Quelques grands centres commerciaux ou certaines échoppes proposent un système d’ensachage de votre parapluie, ce qui vous permettra de le prendre avec vous dans le magasin et ainsi ne pas laisser de l’eau de partout derrière vous.

 Allez faire du shopping par temps de pluie

Lorsqu’il pleut, c’est plus que jamais le moment d’aller en profiter pour faire le tour des magasins. Afin de vous aiguiller un minimum, voici une liste d’endroits à écumer par thématique.

Allez faire du shopping : cadeaux souvenirs pour les proches

Achetez des kokeshi (poupées traditionnelles japonaises)Vous souhaitez remplir vos valises de cadeaux pour vos proches ? Même si tout n’est pas abrité, je vous conseille de vous diriger vers le quartier d’Asakusa sur Nakamise-dori, entre le Kaminarimon et le Senso-Ji. Vous trouverez tout un tas de magasins de souvenirs qui proposent un certain nombre d’objets assez variés. Ramenez des maneki neko, yukatas, kokeshi (petites poupées), ces objets font toujours leur petit effet !

Si vous souhaitez ramener quelques goodies, ça tombe bien, je vous livre quelques-uns de mes endroits préférés par temps de pluie juste en dessous.

Allez faire du shopping : manga, jeux-vidéos et autres goodies parce que le Japon c’est aussi ça

Faites le plein de figurinesÉnormément de choix s’offrent à vous petit(e)s veinard(e)s !

1. Virée shopping

Je vous conseillerais de vous rendre dans des endroits couverts et qui disposent d’un grand nombre de magasins proposant des produits de l’univers manga et du Jeu Vidéo. Pour cela, rien de mieux que Nakano Broadway. Grand centre commercial dédié à la consommation, Nakano Broadway vous permettra de passer de longues heures en déambulant dans de nombreux magasins. Pour savoir où trouver les meilleurs produits aux meilleurs prix, parcourez mon article dédié à ce lieu et où je vous indique mes bons plans à Nakano Broadway.

2. Excursion à Odaiba

Odaiba, quoiqu’un peut excentré de la ville vous permettra de vous livrer à un marathon de la consommation. Très proche de la station Odaiba-Kaihin Kouen qui se trouve sur ligne Yurikamome (toujours dans l’optique de vous mouiller au minimum !), je vous conseille le grand complexe Decks Tokyo beach. Hormis des magasins vendant tout un tas de choses, vous aurez un étage entier dédié aux goodies et produits dérivés. Parfait pour le porte-monnaie. Pour retrouver pas mal de goodies de différentes marques, je vous aurais bien conseillé le Kiddy Land qui se trouve dans le Venus Fort, un autre centre commercial situé à Odaiba mais si vous devez vous rendre dans un Kiddy Land, privilégiez celui d’Omotesando qui se trouve sur Cat’s street : il est immense et vient tout juste de rouvrir.

3. Balade à Akihabara

Vous l’aurez compris, pour déambuler à Akihabara vous serez obligé d’utiliser votre parapluie à chaque fois que vous sortirez d’un magasin / grand immeuble, il ne s’agira donc pas là de mon premier choix par temps de pluie. Il existe des magasins énormes dans le quartier où vous pourriez y rester des heures. Je vous invite à lire ou à relire mon article où je vous donne mes bons plans à Akihabara.

Allez faire du shopping : vêtements pour refaire votre garde robe

L'heure de faire du shoppingJe ne suis pas un expert en mode et ce ne sont pas les immenses centres commerciaux qui manquent dans certains quartiers de Tokyo. Il y en a pour tous les goûts !

1. Refaites votre garde robe à Shibuya

A Shibuya, il existe les fameux Shibuya 109 pour femmes et Shibuya 109 pour hommes. Attention à vos pieds, vous aurez tout loisir de marcher durant des kilomètres dans ces temples de la consommation !

2. Ecumez les centres commerciaux d’Odaiba

Si vous êtes sur Odaiba, vous trouverez votre bonheur au Venus Fort ou bien encore à Aqua Citydes bâtiments regorgeant de magasins de fringues, de quoi faire fumer votre carte bleue et affoler le banquier le plus aguerri en voyant vos relevés bancaires. Si le Venus Fort est intéressant pour ses décors kitsch de style romain et son faux ciel au plafond, Aqua City ressemble à un centre commercial traditionnel comme on en trouve partout dans le monde, tout est question de goût.

Jouer par temps de pluie

Tokyo c’est un peu la ville faite sur mesure pour passer du bon temps en s’amusant.

1. Jouez dans une salle de quartier

Si on pourrait penser que les game centers sont être un endroit à squatter lorsqu’il pleut, ressortir avec vos vêtements qui sentent la cigarette vous fera vite déchanter. Il serait toutefois dommage de vous en priver car, avouons le, cela ne fait pas de mal de se défouler sur de bons jeux sur une bonne d’arcade ! Shibuya et Akihabara seront des endroits où vous trouverez des salles d’arcade sans mal, je vous livre la liste de mes game centers préférés du côté d’Akiba dans mon article listant mes bons plans à Akihabara.

2. Jouez à Odaiba

Mieux que les game centers, les super game centers ! Je vous ai déjà parlé de l’île artificielle d’Odaiba, je l’appelle « l’île de l’amusement » car on y trouve tout pour passer du bon temps. Je vous conseille de vous rendre dans le Sega Joypolis, pour cela descendez  à la station Odaiba-Kaihin Kouen qui se trouve sur ligne Yurikamome. Sega Joypolis est un mini parc d’attractions sur 3 étages : retrouvez là-bas bornes d’arcades, UFO catchers, simulations en tout genre, petites attractions sympathiques ou effrayantes (dont Sadako 3D). Deux choix s’offrent à vous à l’entrée : soit vous payez un ticket 800 yens et vous devrez ensuite vous acquitter de quelques centaines de yens de plus pour chaque attraction réalisée (500 yens par attraction en moyenne), soit vous payez un ticket tout compris de 3,900 yens (de 10 heures à la fermeture) ou de 2,900 yens (si vous arrivez à partir de 16 heures).

3. Profitez des attractions du Tokyo Dome

Autre lieu, autre ambiance avec le Tokyo Dome City. Pour s’y rendre, descendez à la station Korakuen (ligne Marunouchi). Je ne vous aurais pas conseillé ce lieu pour aller tester simplement votre habileté à mettre des paniers ou toucher des panneaux électroniques avec des ballons de foot pour faire péter le meilleur score par exemple. Non, ce qui est intéressant ici c’est surtout le battling center. Mettez un casque sur la têtearmez-vous d’une batte de baseball et c’est parti : seul devant la machine, essayez donc de taper dans la balle. Ce n’est pas évident mais cela devient très vite addictif ! Compte 1,000 yens pour taper dans 40 balles.

Du sport par temps de pluie

S’asseoir confortablement et regarder

Appréciez un tournoi de sumo au Ryogoku KokugikanJe suis sûr que peu d’entre vous ont déjà assisté à un match de baseball professionnel. L’équipe des Yomiuri Giants est l’équipe phare de Tokyo et du Japon en général. Les matchs ont lieu au Tokyo Dome. Jettez un œil sur le site pour connaître le planning des matchs de l’équipe local en temps réel. Je n’ai pas encore pu assister à un match par faute de temps mais je devrais normalement m’y rendre dans quelques mois.

Si vous aviez peut-être déjà assisté à un match de baseball, il y a fort à parier que vous n’ayez peut être pas vu des colosses s’entrechoquer. Il existe quelques tournois de sumos à Tokyo tout au lond de l’année et si vous avez l’occasion de résider dans la capitale en période de tournoi, je vous conseille vivement de vous y rendre, c’est une expérience à part. Les tournois se déroulent au Ryogoku Kokugikan. Pour y aller, descendez à la station Ryogoku sur la ligne Oedo par exemple. J’avais vraiment apprécié assister au tournoi de sumo en septembre 2010 car la salle est magnifique et la configuration très différente des salles que l’on trouve partout ailleurs. Je m’étais rendu compte qu’un combat de sumo c’est avant tout de l’art même si un novice comme moi n’avait surement pas compris toutes les significations et les subtilités des gestes réalisés par les participants. Comptez de 2,100 yens pour une place tout en haut à 14,300 yens pour une place au plus près du ring. Pour plus d’informations sur les prix des tickets, les dates de tournois ou d’autres informations pratiques, rendez-vous sur le site officiel de la discipline.

Entretenir votre forme

Entraînez-vous au Gold's GymQue vous fassiez du sport tout au long de l’année ou non, il est appréciable de garder une bonne condition physique. Il serait donc intéressant de continuer sur votre lancée ou de passer à l’attaque, loin de votre home-sweet-home ! Il existe tout un tas de salles de sports à Tokyo mais je vous conseillerais de vous rendre dans une chaîne de sport bien connue pour être certain de la qualité du matériel et des installations en général. Pour cela, direction le Gold’s Gym, il y a des salles un peu partout éparpillées dans la ville. C’est assez cher néanmoins puisque le ticket d’entrée pour un jour vous reviendra à 2,500 yens. Pour trouver votre salle, rendez vous sur le site du Gold’s Gym.

Visite de musées

1. Musée Ghibli

Visitez le musée Ghibli situé à Mitaka

Pour rester dans l’univers de la fantaisie, je vous conseillerais de vous rendre au musée Ghibli qui est un peu excentré du centre ville. Il se trouve à Mitaka. De la gare, vous pourrez y aller sans peine à pied mais par temps de pluie, privilégiez la navette qui vous y emmènera directement. Je ne vous conseille pas d’acheter vos billets au Japon car à moins de maîtriser un peu la langue, cela risque d’être pour vous le parcours du combattant. Achetez les billets directement en France en passant par l’agence officielle JTB (tout peut se faire par internet ou téléphone). Sachez qu’aucun billet n’est vendu à l’entrée du musée Ghibli. Pour vous y rendre, empruntez par exemple la ligne Chuo de Shinjuku ou la ligne Tozai de Takadanobaba. J’avais passé une très bonne après-midi dans ce musée et ce jour là, il pleuvait sur Tokyo justement.

2. Musée Edo

Le musée de Edo est aussi un lieu à visiter en priorité. Il retrace l’histoire de la ville de Tokyo (anciennement baptisé Edo). Il se trouve juste à côté du Ryogoku Kokugikan, à la station Ryogoku. Hormis les maquettes très bien détaillées et la réplique taille réelle du pont de Nihonbashi, il y a un certain nombre d’objets que vous pourrez utiliser comme autrefois (pousse-pousse par exemple) et au fil de la visite, vous comprendrez parfaitement comment vivaient les habitants durant la période Edo. Le ticket d’entrée vous coûtera 600 yens.

Relaxation ultime à Tokyo

1. Ooedo Onsen Monogatari

Ooedo onsen monogatari sur OdaïbaLorsque je parle de relaxation et de bien être en général, mon choix de cœur penche directement vers les onsen. Ces sources d’eaux chaudes ont des effets différents sur votre corps selon le type de bains : on dit qu’ils peuvent guérir les maladies de peau ou bien encore régler certains troubles de digestion. Ce dont je suis sûr pour en avoir tester quelques dizaines, c’est qu’ils ont des vertus relaxantes hors du commun. Pour l’anecdote, après mon ascension du mont Fuji, j’étais allé directement dans un onsen afin de détendre mes muscles. Le résultat a été probant puisque le lendemain, je n’avais absolument aucune courbature et que j’étais plein d’énergie ! Pour en savoir plus sur les onsen, je vous invite à lire mon guide pratique sur les onsen.

Sachez que les onsens ne sont pas mixtes, à quelques exceptions près puisque pour vous relaxer dans ces sources, il vous faudra être totalement dévêtu.

La température des bains est supportable bien qu’assez élevée dans certains onsens (plus de 40°c), je vous recommande donc de rester quelques minutes dans un bain puis d’en sortir pour tester un autre bain. Pour les plus téméraires, laissez vous tenter par l’expérience du bain froid puis rendez vous au sauna (même les plus petits complexes de onsen dispose généralement d’un sauna)

Ne buvez jamais d’alcool juste avant de vous rendre dans un onsen, votre corps risquerait de vous faire comprendre assez vite qu’il s’agit là d’une mauvaise idée.

À Tokyo, mon premier choix sera le Ooedo onsen Monogatari qui se situe à Odaiba. Pour vous y rendre, descendez à la station Telecom center sur la ligne Yurikamome. L’entrée au complexe vous coûtera en semaine à partir de 10 heures 1,980 yens et le week-end 2,180 yens. À partir de 18 heures, le tarif s’élève à 1,480 yens en semaine et 1,680 yens le week-end. Pour ce prix, vous aurez droit au prêt d’un yukata : vous pourrez en choisir un parmi plusieurs modèles à l’entrée du complexe qui est ouvert 24h/24. Le Ooedo onsen Monogatari a reproduit d’anciennes maisonnées de l’époque de Edo où sont installés restaurants, magasins et petites salles de jeux d’arcade. On s’y rend évidemment pour les bains mais vous pourrez profiter de tout un tas d’activités connexes (massages, fish doctor, etc.). Tout est payant hormis l’accès aux bains et le paiement s’effectue à la sortie du complexe puisque chaque dépense sera comptabilisée et enregistrée sur le petit bracelet que vous porterez durant votre séjour au onsen.

2. Asakusa Kannon onsen

Un bain d'originalité au Asakusa kannon onsenVous cherchez le dépaysement ? Aller faire un saut dans un des plus vieux sento de Tokyo. Je l’ai testé, tout est d’époque et si l’endroit est un peu délabré, c’est une expérience à ne pas rater. Ne cherchez pas l’opulence, ici tout est minimaliste : casiers en bois, toilettes d’époque, deux bains, carreaux cassés. Un lieu qui ne vous laissera pas indifférent. Pour vous y rendre, sortez à la station Asakusa et dirigez-vous vers le Senso-Ji. Empruntez l’allée à gauche du temple, il s’agit du Asakusa Kannon Onsen, vous ne pourrez pas le rater, la façade de l’établissement est entièrement recouverte de lière. Pour accéder aux bains, il vous en coûtera 700 yens (un peu cher tout de même d’autant plus que si vous souhaitez une serviette, du shampoing et du savon, il faudra payer un supplément). Attention, le sento ferme assez tôt, vers 17h30.

3. Discothèques

Les soirées à Tokyo sont synonymes de fêtes. Pourquoi ne pas aller tester un des innombrables izakaya à Shibuya ou bien encore une chaîne de karaoké, toujours à Shibuya ? Pas de conseils particuliers, laissez-vous emporter par l’atmosphère bien particulière qui réside dans ce quartier jeune et festif. Si un endroit vous tente, allez-y et amusez-vous !

Bien évidemment, j’aurais pu allonger cette liste. J’ai préféré la réduire au minimum afin de ne vous donner que mes bons plans et les endroits où aller en priorité par temps de pluie. Si vous souhaitez des renseignements particuliers sur un endroit particulier ou si vous avez vous aussi un endroit préféré où vous allez généralement par temps de pluie sur Tokyo, laissez un commentaire afin de faire partager vos trouvailles au plus grand nombre.

Il pleut à Tokyo ? Réjouissez-vous, vous avez vu, il y a tant de choses à faire ! Le plus dur sera finalement de faire un choix parmi la foultitude d’activités qui s’offrent à vous et les endroits où vous rendre ! Profitez bien et prenez-en plein les yeux !