Que faire à Nagasaki

Nagasaki est à la fois le nom d’une ville mais aussi celui d’une des 47 préfectures du Japon.

Je vous propose de me suivre dans cette belle région.

Vous allez découvrir de nombreux lieux de visites ainsi que des idées d’activités pour égayer votre planning.

Nagasaki à une histoire vieille de plusieurs siècles.

Comme vous allez le voir, cette région du Japon a été touché par des événements tragiques bien avant ceux de 1945 durant la seconde guerre mondiale.

Situation géographique : Nagasaki c’est où ?

La préfecture de Nagasaki se situe au Nord-Ouest de l’île de Kyushu, dans le sud du pays :

Pour vous aider dans vos choix et afin de mieux vous repérer dans cette préfecture, nous allons répartir les points d’intérêts en quatre zones bien distinctes :

  • Nagasaki / Seihi
  • Isahaya / Omura / Péninsule de Shimabara / Touhi
  • Sasebo / Hirado / Matsuura
  • Goto / Iki / Tsushima

Voici déjà quelques repères :

Pas d’inquiétude, on va passer en revue toutes ces zones les unes après les autres.

Vous allez voir, ce n’est pas compliqué.

Nagasaki / Seihi

Nagasaki et Seihi se trouvent au Sud-Ouest de la préfecture.

Vous pourrez y découvrir notamment les lieux suivants :

  • Gunkanjima
  • Les monuments de la Paix à Nagasaki
  • Les bâtiments liés au Christianisme
  • Le biopark

Lieux de visites : en lien avec le drame du 9 août 1945

Trois jours après l’immense tragédie qui frappe Hiroshima, l’horreur s’abat cette fois sur Nagasaki.

La ville compte aujourd’hui de nombreux lieux de recueillement.

Vestiges de la cathédrale d’Urakami

Le 9 août 1945, des paroissiens assistent à une messe pour accueillir l’Assomption.

À 11h02, leurs vies s’achèvent alors que la bombe atomique « Fat Man » explose à 469 mètres d’altitude, au dessus de la cathédrale Sainte Marie d’Urakami.

La statue de la vierge Marie située dans la cathédrale est miraculeusement préservée alors que plus d’un tiers de la ville est entièrement rasée…

Stèle commémorative à l’hypocentre

Un minuscule pan de mur de l’ancienne église d’Urakami se trouve à quelques pas d’une stèle commémorative, sur les lieux même de l’hypocentre.

Vous verrez un peu plus bas les ruines de la sainte bâtisse dans ma vidéo « Rendez-vous à Nagasaki« .

Parc de la Paix

Situé à 500 mètres de l’hypocentre, le parc de la Paix abrite de nombreuses statues provenant du monde entier.

En 1978, la ville a souhaité recevoir de nombreux pays des statues représentant des symboles de Paix.

Ces œuvres d’espoir se trouvent de part et d’autre du parc mémoriel.

Au Nord, une immense statue pointe le ciel et les potentielles menaces nucléaires avec sa main droite. Sa main gauche tendue, paume pointée vers le sol symbolise la paix éternelle.

Au Sud, une fontaine est érigée et rend hommage à toutes les victimes ainsi qu’à la mémoire d’une petite fille qui errait dans les rues à la recherche d’un point d’eau.

Musée de la Paix

Le musée est composé de différentes salles.

Vous pourrez y découvrir de nombreux vestiges de cette journée tragique du 9 août 1945 ainsi que d’innombrables objets et informations liés à cet engin de mort.

La cloche de l’angelus de la cathédrale d’Urakami y est exposée.

Il faut savoir que le musée dispose de 15 000 artefacts. Seule une petite partie fait partie de l’exposition permanente. L’a plupart’immense majorité de ces pièces est soigneusement conservée.

Vous verrez également comment la ville a su se reconstruire au fil des décennies suivantes.

Ci-dessus, voilà un des innombrables objets exposés.

Il s’agit d’une horloge qui était située à 2,8 kilomètres de l’hypocentre de l’explosion. Le souffle l’a endommagé et elle s’est arrêtée à jamais, à 11h02.

Mémorial national de la Paix

Construit au début des années 2000 selon les plans de l’architecte nippon Akira Kuryū, cet endroit épuré est propice à l’introspection.

Jouxtant le musée de la Paix, cette structure comprend différentes salles sur deux niveaux où il est possible de consulter différentes archives :

  • Documents donnés par les familles des victimes
  • Photographies
  • Écrits des survivants et différentes ressources sur l’arme nucléaire

Le hall du souvenir a archivé les noms de 195 607 victimes.

Je vous propose de me suivre dans le parc et le musée de la Paix :

Lieux de visites : en lien avec les chrétiens cachés

En 1614, Ieyasu Tokugawa décide de bannir le christianisme de l’archipel.

Les chrétiens n’ont alors pas d’autres choix que de se cacher afin de continuer à vivre leur foi dans le plus grand secret.

D’innombrables chasses ont lieu dans le pays et notamment dans la préfecture de Nagasaki, berceau du christianisme nippon.

À Nagasaki, Jésus n’est jamais très loin.

Cathédrale d’Urakami

Reconstruite sur les lieux mêmes de l’ancien bâtiment religieux en 1959, elle a été remodelée en 1980 pour y ajouter des murs de briques rouges afin qu’elle ressemble à la cathédrale d’origine.

De nombreux débats avait eu lieu autrefois quant au lieu de sa reconstruction.

Si la ville avait soumis l’idée d’offrir un nouveau terrain pour bâtir la cathédrale, les paroissiens ont souhaité que Sainte-Marie d’Urakami renaisse sur les lieux de l’ancienne cathédrale.

Eglise Saint Philippe

L’église et son musée adjacent ont été construit en 1962 selon les plans de l’architecte japonais Kenji Imai.

La structure domine le lieu où les 26 martyrs ont perdu la vie durant la période de persécution.

Ces neufs prêtres européens et dix sept chrétiens japonais ont été crucifié.

L’église porte le nom de Saint Philippe, le premier chrétien mexicain martyrisé.

Basilique d’Oura

Appelée également basilique des vingt six martyrs du Japon, cette église construite en 1853 serait la plus ancienne du pays.

Incontournable, elle est classée au Patrimoine mondial de l’Unesco et est bien évidemment en relation avec l’histoire tragique des chrétiens cachés de la région.

Cette basilique a vu le jour grâce aux pères Louis Furet et Bernard Petitjean, en mémoire au vingt six martyrs ayant perdus la vie deux siècles auparavant.

Musée des 26 martyrs

Le 5 février 1597, vingt six chrétiens furent exécutés à cause des ordres donnés par le shogun de l’époque, Toyotomi Hideyoshi signant ainsi le début de deux siècles de persécution des chrétiens sur l’archipel.

Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir mon article sur l’histoire tragique des chrétiens cachés.

Le musée se trouve derrière le monument en mémoire aux martyrs.

Vous pourrez en apprendre énormément sur la vie du christianisme au Japon à travers les époques.

N.B. : L’autorisation de publier les photographies ci-dessus a été accordée par l’archidiocèse de Nagasaki.

Autres idées de lieux à visiter

Dejima

Pendant environ 200 ans, au début du XVIème siècle, cette ancienne île artificielle était le point de passage obligé pour les navires commerçants portugais et néerlandais jusqu’en 1859.

Nous sommes en 1550 lorsque que le premier bateau européen pénètre dans les eaux japonaises et accoste dans la ville de Hirado.

C’est alors que des missionnaires débutèrent leur mission en amenant les paroles de Jésus dans la région.

C’est pour éviter cela que lors de la période de persécution des Chrétiens, le shogun Toyotomi Hideyoshi ordonna de faire construire une île artificielle à Nagasaki qui servirait de port afin d’en faire le lieu de vie des résidents portugais, les cloisonner et éviter qu’ils continuent de répandre le christianisme en ville et autour.

Les européens venaient faire commerce de l’argent, du fer, de paravents ou bien encore d’épées.

Ils importaient également des animaux tels que des tigres, des paons et d’autres animaux exotiques.

Pour l’anecdote, le shogun a même reçu en cadeau un éléphant.

Bien que ce point névralgique ne soit plus en activité depuis plus de 150 ans, vous pourrez toujours y voir les bâtiments de l’époque qui ont été reconstruit.

L’île se trouve aujourd’hui en plein cœur de la ville qui s’est développée tout autour.

Meganebashi

Célèbre car étant le premier pont de pierres en forme d’arche, Meganebashi enjambe le fleuve Nakashima.

Le nom de cette structure provient du fait que les réflexions dans l’eau semblent former une paire de lunettes.

Sur les bords du fleuve Nakashima, des pierres en forme de cœur sont incrustées dans des digues.

La légende dit que ces pierres auraient le pouvoir d’exaucer les vœux des amoureux.

Temple de Confucius

Le Kōshi-byō est une structure unique puisque ce temple confucéen aurait été le seul en dehors de Chine à avoir été bâti par des ouvriers chinois au Japon.

Devant le bâtiment, vous pourrez découvrir soixante douze statues qui représentent les disciples de Confucius.

Glover House

Cette bâtisse originale a été cédé à la ville de Nagasaki en 1957 par les chantiers naval de Mitsubishu Heavy Industries.

Depuis, six autres résidences de l’ère Meiji ont été désassemblées à différents endroits de la ville pour être ré-assemblées sur ce site, parmi lesquelles les résidences Ringer et Alt.

L’ensemble de ces structures constitue aujourd’hui Glover House.

Ce lieu offre un point de vue imprenable sur le port de Nagasaki.

Teramachi

Teramachi-dori porte bien son nom : cela signifie la rue des temples.

Vous ne pourrez donc pas les manquer : les temples chinois sont partout.

Comme vous le savez, l’histoire de Nagasaki est très liée aux échanges commerciaux. Les principaux marchands étant chinois, cela explique la quantité de ces lieux de cultes dont certains frôlent les 400 ans.

Ne manquez pas également le Kofukuji, temple zen et trésor national ainsi que le Sofukuji, lui aussi classé trésor national et facilement reconnaissable grâce à sa porte sanmon de style Ming.

Vues de nuits

La ville de Nagasaki revêt ses plus beaux atours le soir venu.

Il faut savoir que le panorama sur la cité est un des trois plus beaux du monde, avec ceux de Monaco et de Hong Kong.

Prenez un instant et savourer le moment, cela vous laissera rêveur. Si vous cherchez l’endroit idéal pour profiter de la vue, rendez-vous à l’observatoire du mont Inasa.

Le port de Nagasaki est situé dans un bassin très large et est entouré des monts Inasa, Nabekanmuri et Kazagashira.

Gunkanjima (Sud-Ouest de Nagasaki)

Vous l’avez peut-être déjà vu dans des documentaires télé, ce site est un lieu aujourd’hui abandonné où on extrayait autrefois du charbon lors de la grande révolution industrielle du pays.

Cette île fait aujourd’hui l’objet d’une certaine fascination de la part des touristes qui peuvent profiter de nombreux tours guidés.

Biopark de Nagasaki (Saikai)

Vous pourrez y admirer 200 espèces d’animaux dont des lémuriens, des écureuils, des singes ou encore des capybaras.

Si le cœur vous en dit, et l’expérience vous tente, vous pourrez même nourrir certaines de ces bêtes.

Gastronomie

Cuisine Shippoku (ville de Nagasaki)

La cuisine de Nagasaki est un doux mélange de style japonais, chinois et occidental.

Vous trouverez ainsi divers plats de tous ces horizons sur des tables rondes rouges.

Champon (nombreux endroits)

Ce plat est très apprécié pour son bouillon savoureux ainsi que ces ingrédients frais.

Il existe de nombreuses variations de champon alors n’hésitez pas à en tester plusieurs dans différents restaurants.

Boeuf wagyu (nombreux endroits)

Certaines sources indiquent que Nagasaki est le berceau de l’élevage de boeuf Wagyu. Ce type de viande d’exception est reconnu pour son équilibre parfait entre les accords de viande savoureuse et de gras ainsi que par son degré de tendreté.

Les meilleurs bœufs d’élevages Wagyu proviennent de Hirado, Unzen, Iki et Goto.

Castella (nombreux endroits)

Place au dessert maintenant, ça vous dirait ?

Alors allons y…

Les castella sont un sponge cake dont les origines remontent à la moitié du XVIème siècle lorsque les missionnaires rapportèrent avec eux ces douceurs traditionnelles espagnoles et portugaises.

Festivals

Nagasaki Kunchi

Ce festival d’automne a lieu durant trois jours autour du 7 octobre.

Depuis 1634, les habitants viennent fêter la divinité du sanctuaire Kuchi dans la ville de Nagasaki.

Les festivités battent leur plein à travers différents arrondissements de la ville où ont peut assister à de nombreuses danses et performances.

Retrouvez toutes les informations sur le site officiel de Nagasaki Kunchi.

Festival des lanternes

Ces festivités ont lieu durant le Nouvel an chinois dans différents quartiers de la ville.

Vous pourrez notamment y admirer plus de 15 000 lanternes ainsi que des spectacles divers tels que des performances de cirque, des danses typiques de dragons et de lions ainsi que bien d’autres sortes d’animations liées à la culture chinoises.

Isahaya / Omura / Péninsule de Shimabara / Touhi

Au Sud-Est de la préfecture, vous pourrez profiter essentiellement des merveilles de la nature comme le mont Unzen, les plateaux de verdure ou encore la faune marine.

Lieux de visite

Unzen (Unzen)

De l’ère Meiji jusqu’au début de l’ère Showa, beaucoup d’étrangers visitaient Unzen afin d’échapper à la chaleur insoutenable de l’été.

Unzen est célèbre pour ces sources chaudes mais également pour la mise en place du premier parc national du pays.

Unzen jigoku (les enfers de Unzen) constitue probablement le meilleur endroit pour profiter des sources chaudes dans la préfecture de Nagasaki.

Il faut savoir que ce lieu est aussi tristement célèbre pour avoir été le théâtre d’événements tragiques au début du XVIIème siècle puisque c’est ici que certains chrétiens ont été persécutés alors qu’on leur demandait de renoncer à leur foi.

Trente trois chrétiens auraient ainsi perdus la vie entre 1627 et 1631 à Unzen jigoku.

Aujourd’hui, un mémorial se trouve sur ces lieux.

Rencontres avec les dauphins (Minami-Shimabara)

Il est possible d’admirer ces cétacés dans leur milieu naturel, en pleine mer.

Si vous n’avez jamais goûté à une telle expérience, c’est clairement à ne pas rater.

Si vous voulez en savoir plus, je vous laisse découvrir toutes les informations sur cette expérience juste ici.

Il est possible d’admirer ces dauphins tout au long de l’année.

Shimabara

Ici, les carpes koï sont reines.

Elles nagent en totale liberté le long des ruelles dans des canaux où l’eau est presqu’encore plus transparente que celle qui s’écoulent le long des grands glaciers.

Au Printemps notamment, vous pourrez apercevoir des carpes dorées, rouges et blanches mais également tricolores comme les carpes nishikigoi.

Ferme de rêve « Chouchou » (Omura)

Voilà une expérience hors sentiers battus…

Si vous aimez les produits de la terre ou si vous êtes simplement curieux de voir des produits cultivés dans la région et ensuite transformés, ce lieu haut en couleurs est une très belle option.

Vous y trouverez du pain artisanal, des crèmes glacées faites main et un choix énorme de produits de la ferme.

Des repas sont servis sous forme de buffet ou dans un restaurant de type BBQ.

Vous pourrez aussi assister à des cours de cuisine ou participer à des sessions de récoltes de fruits et légumes selon les saisons.

C’est l’endroit idéal pour se ressourcer le temps d’une journée.

Plateau de Shirakimine (Isahaya)

Dominant la mer d’Ariake et avec une vue sur le mont Unzen au loin, si vous visitez ce lieu enchanteur à partir de la fin septembre, vous aurez la chance de pouvoir contempler 200 000 cosmos en pleine floraison.

Une véritable explosion de couleurs à ne manquer pour rien au monde.

Nishinohara (Hasami)

La ville de Hasami est célèbre pour ces céramiques.

Aujourd’hui joliment transformées pour les touristes, les anciennes usines disposent d’un charme rustique qui ne vous laissera pas indifférent.

Gastronomie

Anguille Rakuyaki (Isahaya)

Ce met délicat et grillé est une spécialité qui remonte à l’époque Edo.

Somen de Shimabara (Shimabara et Minamishimabara)

Appelées aussi « rivières de perles blanches », ces fines nouilles sont préparées dans la plus pure tradition qui remonte à 400 ans.

C’est un délice en plein été si vous voulez vous rafraîchir le palais.

Raviolis chinois (Shimabara)

Voilà un dessert célèbre de raviolis refroidis dans une eau de source et dégustés avec un sirop frais.

Sasebo / Hirado / Matsuura

Le Nord de la préfecture offre différentes options de visites.

Que vous aimiez la nature, la culture et l’histoire, vous serez conquis.

Lieux de visites

Château de Hirado (Hirado)

La vue du haut de l’édifice offre un spectacle magnifique sur le pont de Hirado ainsi que sur les forêts sauvages de l’île de Kuroskoshima.

À l’intérieur du château, comme dans de nombreuses autres structures similaires dans le pays, vous pourrez découvrir d’innombrables vestiges et biens ayant apartenus au clan Hirado lorsqu’il régnait sur la région.

Temples et églises (Hirado)

Si vous souhaitez voir une curiosité locale, ne manquez pas les temples de la ville.

Vous pourrez y trouver en leur sein des églises.

C’est une des particularités de la ville qui a été une des premières cités à commercer avec l’Europe.

Musée de Matsuura (Hirado)

Construit en 1893 comme lieu de vie de la famille Matsuura puis transformé par la suite en musée, vous pourrez découvrir d’anciens manuscrits, des armures et bien d’autres joyaux.

Si vous souhaitez expérimenter une cérémonie de thé, vous pourrez le faire dans ce lieu dans la salle Kan’untei prévue à cet effet.

Ville natale des Matsurura-Tou (Matsuura)

Voilà encore une expérience hors sentiers battus.

Si vous aimez la nature, vous allez adorer…

Les Matsuura-Tou était un groupe de guerriers durant la guerre de Genpei et les invasions mongoles.

Ici, vous pourrez réaliser des activités en groupe sous la supervision d’un instructeur.

C’est assez dingue quand on y pense.

Imaginez un peu rester sur place quelques jours en pleine nature.

Vous pourrez tester ce genre d’expériences :

  • Prise au piège (trappeur)
  • Pêche au poulpe
  • Pêche en bateau
  • Récolte de riz
  • Kayak
  • Rafting
  • Cuisine de différents plats traditionnels

Une chose est sûre : vous n’allez pas vous ennuyer, surtout si vous voyagez en famille.

Côté logement, vous pourrez loger chez l’habitant (pêcheur) ou dans une auberge traditionnelle.

Dépaysement garantie !

Observatoire Tenkaiho (Sasebo)

Si vous aimez la nature et la mer, vous n’allez pas être déçu.

Du haut de votre nid d’aigle, vous aurez une vue imprenable sur les 208 îlots qui pullulent dans la baie de Sasebo.

Pour vous donner un ordre d’idée, cet endroit fait partie du club restreint des plus belles baies du monde.

Kujukushima Pearl Sea Resort (Sasebo)

Voilà encore un lieu pour les amateurs de nature et bien évidemment des grands espaces maritimes.

Pour information, Kujukushima signifie littéralement « Quatre vingt dix neuf îles ».

Si vous faites partie de ceux qui aiment autant contempler les merveilles de la nature mais aussi l’explorer, vous pourrez choisir entre différentes options dans cet endroit : kayak en mer, croisières sur le magnifique trois mâts Pearl Queen.

Et quoi de mieux que d’avoir sous les yeux un condensé des plus belles espèces sous-marine. Pour ça direction l’aquarium Umikirara.

Et si vous n’êtes pas rassasié par tout ça ?

Vous pourrez aussi vous rendre dans le zoo et le jardin botanique.

Sympathique comme programme !

Gastronomie

Hamburgers Sasebo (Sasebo)

Ces burgers reprennent la recette qui avait été reçu directement de la base militaire américaine autrefois.

Flet (ville de Hirado)

Le flet est un poisson plat.

Ici, il est cuisiné en sashimi mais on le retrouve également dans des soupes.

Chinchard (Matsuura)

Cette variété de poisson se retrouve aux abords de la ville de Matsuura plus que partout ailleurs dans la région.

Vous pourrez le déguster frit ou bien en sashimi.

Goto / Iki / Tsushima

Les îles de Nagasaki s’étendent sur plusieurs centaines de kilomètres du Nord au Sud.

Très sauvages, elles permettent à la fois de se ressourcer mais également d’en apprendre énormément sur l’histoire des Chrétiens cachés.

Si vous êtes à la recherche d’un voyage hors sentiers battus, l’archipel des îles Goto est probablement une très belle option.

Lieux de visites

Plage de Takahama (Goto)

Pourquoi ne pas profiter de votre séjour dans cette île pour prendre un peu de temps pour vous ?

Que vous décidiez de vous relaxer dans les eaux cristallines ou tout simplement de marcher sur le sable blanc, vous passerez de délicieux moments.

Eglise Dozaki (Goto)

Si il y une chose qui m’a interpellé lors de ma visite, c’est l’architecture et l’aspect extérieur de l’église, située en bord de mer. Très photogénique, on pourrait y rester des heures.

À l’intérieur, vous pourrez retrouver un musée rassemblant de nombreux artefacts sur l’histoire du christianisme.

Phare d’Osezaki (Goto)

Situé à la pointe Sud-Ouest de l’île principale de Fukue, vous pourrez profiter d’une petite ballade en pleine nature d’une vingtaine de minutes avant d’accéder à ce phare qui trône autour de falaises abruptes.

Vous pouvez voir ci-dessus l’église Dozaki et le phare d’Osezaki. À gauche, il s’agit de Hantomari qui accueille une autre église en bord de mer, dans le Nord-Est de l’île de Fukue à Goto.

Voilà simplement quelques lieux où vous rendre à Goto (五島列島).

Focus sur les îles de Goto pour en prendre plein les yeux

Si vous voulez tout savoir sur ces îles du bout du monde, ne ratez surtout pas mon guide pratique sur Goto.

Vous obtiendrez tous les détails pour préparer votre séjour dans ces lieux enchanteurs au large de la ville de Nagasaki.

Vous pouvez découvrir une vue aérienne de l’île principale de Fukue que j’avais prise avant d’atterrir.

Loin de la frénésie des grandes villes, c’est l’opportunité de découvrir une autre facette de ce pays.

Ruines Harunotsuji et musée de Ikikoku (Iki)

Les vestiges datant de l’ère de yayoi ont été restoré au sein d’un parc archéologique.

C’est ainsi l’endroit idéal pour admirer des artefacts vieux de plusieurs millénaires.

Sanctuaire Kojima (Iki)

L’intégralité de cette île est sacrée, tout comme celle de Miyajima par exemple.

L’attrait principal de ce lieu vient du fait que lorsque l’eau se retire durant la marée basse, une fine bande de sable apparaît et permet de rejoindre le sanctuaire situé sur l’île.

Il s’agit de la seule voix d’accès à cette structure shintoïste.

Harahoge jizo (Iki)

Six statues de pierre font face à la mer à Yahataura, connu pour être la ville natale des Ama (femmes pêcheuses et plongeuses traditionnelles).

Ces six Harahoge jizôs (はらほけじぞう) apporteraient leur aide et leur compassion aux personnes qui souffrent et qui sont rongées par l’inquiétude.

Ces gardiens veillent aussi sur le repos des âmes des baleines chassées par les pêcheurs ainsi que sur les esprits des Ama ayant péri dans les profondeurs.

À marée haute, ils sont partiellement immergés dans l’eau.

Centre de préservation de la faune sauvage (Tsushima)

Si vous aimez les animaux, c’est le lieu idéal pour en apprendre plus sur les chats léopards ainsi que les diverses espèces qui vivent dans cette région.

Vous apprendrez également tout ce qu’il faut savoir sur l’écosystème de Tsushima.

Mont Shiratake (Tsushima)

Si vous appréciez la nature et la randonnée, vous trouverez votre bonheur (et bien plus) sur les pentes du mont Shiratake situé au centre de l’île de Tsushima.

Culminant à 519 mètres au dessus de la mer, vous aurez une vue imprenable sur une bonne partie de l’île. L’intérêt majeur réside dans la montée vers le sommet où vous pourrez découvrir de nombreuses espèces endémiques.

Comptez entre trois et quatre heures pour effectuer cette belle randonnée (aller-retour).

Observatoire Eboshidake (Tsushima)

Situé à le pointe Nord du rivage de la baie Aso, la vue à 360 degrés sur les environs est époustouflante.

Vous comprendrez pourquoi il s’agissait d’un port naturel pour les bateaux autrefois.

Phare de Tsutsusaki (Tsushima)

Situé à l’extrême Sud de l’île de Tsushima, ce phare est un terrain de jeu idéal pour contempler la mer mais aussi les falaises abruptes constitués de strates de roches sédimentaires typiques de l’île.

Vous pourrez y accéder après une vingtaine de minutes à pied sur un sentier long d’un kilomètre environ.

Gastronomie

Ton-chan (Tsushima)

Ce porc mariné dans une sauce spéciale ravira vos papilles.

Pour information, ce plat a remporté le second concours des gourmets sur l’île de Kyushu.

Uni (Iki)

Les oursins de cette ville sont reconnus dans tout le Japon pour le mariage exquis entre la tendreté et la fermeté.

Kankoro mochi (Goto)

Ces mochis à base de patate douce sont une spécialité des îles de Goto mais on les retrouve également à Saikai et Sasebo.

Cartographie des lieux de visites

Je vous propose de retrouver tous les lieux évoqués dans ce guide sur la carte ci-dessous :

Comment vous déplacer à Goto

Si il est possible de prendre le train vers les principales villes, il est probablement préférable de louer une voiture pour profiter pleinement de tous les attraits de la région.

Pour cela, vous aurez besoin de faire traduire votre permis de conduire.

Vous pouvez également faire une recherche de location en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Comment vous rendre sur place

À Nagasaki

Vous avez plusieurs options pour vous rendre dans cette préfecture.

Néanmoins, si vous venez de l’île principale de Honshu, de Tokyo ou Kyoto, l’avion est probablement la meilleure option.

Avion

Voilà les temps de trajets pour rejoindre l’aéroport de Nagasaki :

  • Depuis Tokyo (NRT ou HND) : 1h45
  • Depuis Osaka (KIX) : 1h10

Trains

Le shinkansen est très rapide mais ne fait pas de miracle.

Voilà donc les durées pour rejoindre la ville de Nagasaki :

  • Depuis Tokyo : comptez 5 heures pour rejoindre Hakata puis 1h50 pour Nagasaki
  • Depuis Osaka : comptez 2h30 pour rejoindre Hakata puis 1h50 pour Nagasaki
  • Depuis Hiroshima : comptez 1h00 pour rejoindre Hakata puis 1h50 pour Nagasaki
  • Depuis Hakata : comptez 1h50 pour rejoindre Nagasaki

À Goto

En avion, comptez 30 minutes depuis l’aéroport de Nagasaki ou 40 minutes depuis celui de Fukuoka.

En bateau, comptez 1h25 en jetfoil (bateau rapide) ou 3h30 en ferry classique depuis le port de Nagasaki.

À Iki

En avion, comptez 30 minutes depuis l’aéroport de Nagasaki et 1h10 en bateau depuis le port de Hakata.

À Tsushima

En avion, comptez 35 minutes depuis les aéroports de Nagasaki ou Fukuoka.

En bateau, comptez 2h15 depuis le port de Hakata.

Le mot de la fin

Voilà.

Vous savez tout (ou presque).

Si vous avez la moindre question, laissez la en commentaires et je reviendrai vers vous rapidement.

Vous pouvez aussi consulter le site de l’office de Tourisme de Nagasaki.

Bons préparatifs !

© Images / Vidéos : NPTA, Planete Maneki

5/5 - (2 votes)

Articles conseillés :

Conseils aux voyageurs

Guide de réduction -20% sur votre pocket wifi

Pour les lecteurs du blog, j’ai négocié spécialement un code qui vous [...]

Culture

Les sentinelles du Soleil levant

Ceci n’est pas un scoop : le monde est gravement malade Le Japon [...]

Conseils aux voyageurs

Cartes SIM pour voyager au Japon : le grand guide

Une carte SIM au Japon peut être une option pleine de sens [...]


Inspirez-vous de ces 4 circuits détaillés (selon 4 durées)


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

newspaper templates - theme rewards

>