Japonais

Avant de vous dire comment vous allez pouvoir obtenir quelques bases de japonais d'ici peu, il faut que je vous raconte quelque chose (très rapidement)

Goku Maneki sur son nuage magique

Le Maneki-neko sur son nuage magique part à la conquête du japonais

Alors voilà, ça fout les jetons.

Je le sais parce que je l'ai vécu.

Tout a commencé dans les années 80 et 90.

Je passais des heures à dévorer les dessins animés du Club Dorothée :

  • Dragon Ball
  • Les chevaliers du Zodiaque (Saint Seiya)
  • Ken le Survivant (Hokuto no Ken)
  • Olive et Tom (Captain Tsubasa)

Et grâce à certains animes ?

Derrière mon poste de télévision, je découvrais un petit bout du Japon.

Avec ces maisons typiques, les petites ruelles de quartiers, les temples et sanctuaires, la nourriture si différente ou même Tokyo et ses grattes ciels immenses.

À 10 ans, je respirais Japon et j'adorais ça.

Je voyageais avec tous mes héros favoris.

Regarder des épisodes d'anime à l'époque c'était prendre un bon bol de Japon dans ses poumons.

Et cette passion pour les manga ne m'a jamais quitté.

Plus tard, j'ai été fasciné par Naruto et One Piece.

Je me disais que si je pouvais comprendre les épisodes en V.O., ce serait tellement cool.

J'avais tellement envie de me mettre au japonais.

Mais à chaque fois ?

Une petite voix venait me couper dans mon élan.

Avec toujours les mêmes (mauvaises) raisons :

Le japonais c'est trop compliqué,
trop long, trop différent.

Bref, trop tout quoi.

La vérité ?

C'est que j'avais juste la TROUILLE et que je ne savais pas par où commencer.

Et vous savez quoi ?

Maneki-neko déguisé en Naruto

Partez à l'assaut du japonais

Il m'a fallu un électrochoc pour que je me lance en 2010.

Juste après mon retour du Japon, frustré de ne pas avoir pu interagir plus avec les gens que j'avais croisé sur ma route.

Du coup ?

Je ne me suis pas laissé le choix.

J'ai débranché mon cerveau pour dire adieu à cette petite voix qui avait tué mon rêve de japonais des dizaines de fois.

Je suis passé à l'action.
Sans réfléchir.
J'ai commencé.

Alors évidemment ça demande du sérieux et de la motivation.

Mais c'est bien loin d'être une épreuve insurmontable.

Et le résultat a dépassé toutes mes espérances...

En 2011, mon deuxième voyage a été à des années lumières du premier.

– J'étais capable de lire des menus ou des écriteaux dans la rue.
Pas tout bien sûr.

– J'étais aussi en mesure d'écrire et de discuter.
Pas tenir de longues conversations philosophiques.
Juste me débrouiller, parler de moi et me faire comprendre.

Maneki-neko habillé d'un yukata (kimono d'été léger)

Tout va rouler comme sur des roulettes

Si vous voulez vous mettre au japonais depuis des années ?

Lancez-vous, allez-y.

Ne vous laissez pas le choix.

Vous ne risquez rien.

Franchement.
GO ! 

Et ce qui suit risque bien de vous plaire.

Regardez ça...

Avant de récupérer votre cadeau un peu plus bas, on va commencer en douceur avec une foire aux questions pratiques.

Réponses à vos premières questions

Panneau d'une station de train sur la ligne Yamanote à Tokyo

Mélodie de la Yamanote - station de Shibuya - avec aussi l'annonce (mix de hiraganas, katakanas et kanjis)

二番線、ドアが閉まります、ご注意ください。
« Les portes sur le quai numéro 2 vont se fermer. 
Faites attention à vous s'il vous plait. »

La F.A.Q. tableau noir du voyageur

J'ai peur de ne pas me repérer avec les kanjis

Si vous comptez voyager dans des zones touristiques et les grandes villes du pays, de nombreux panneaux afficheront les mots clés en anglais.

Si en revanche, vous voulez visiter des lieux plus reculés, hors sentiers battus, il y a de fortes chances que moins d'affiches ou de textes soient traduits.

Pour faire face à ce genre de situations :

  1. Pensez à avoir un accès Internet
  2. Vous pouvez apprendre les rudiments de japonais simplement pour être plus à l'aise.

Quelle est la priorité d'apprentissage ?

Pas besoin de parler couramment en japonais pour se faire plaisir sur place.

Ce dont vous aurez besoin pour voyager serein :

  • Pouvoir lire et écrire les caractères de base (kanas)
  • Connaître quelques mots et expressions
  • Être en mesure de créer vous-même des phrases simples

Vous pensez que tout ça est difficile ?

Pas tant que ça au contraire. En un mois, il est possible de maîtriser ces bases (cf. le lien Apprendre les rudiments de japonais dans la réponse précédente).

Comment se motiver à apprendre le japonais ?

La perspective de votre séjour est probablement une très bonne source de motivation.

Connaître les bases de la langue vous permettra de vivre un autre voyage : votre immersion n'en sera que meilleure, vous ferez sûrement des rencontres de japonais curieux et admiratifs de vous entendre parler.

Comment se débrouiller quand on ne parle ni anglais ni japonais ?

Il est tout à fait possible de voyager sur l'archipel nippon dans ces conditions.

Même si cela ne sera pas toujours évident, vous pourrez vous débrouiller en parlant avec les mains (c'est une méthode très rudimentaire mais ça fonctionne la plupart du temps).

Et les japonais sont très prévenants en règle générale : vous trouverez donc toujours quelqu'un pour vous venir en aide.

Découvrez les mots et expressions à connaître pour démarrer du bon pied.

Spécialement créé pour vous :
Démarrez le japonais du bon pied

Manuel de japonais

Apprenez par où commencer et comment faire pour attirer vos premiers résultats en japonais (sans avoir à sacrifier toutes vos soirées).


Recevez tout de suite le guide pratique Japonais Magnétique :

Obtenez vos premiers résultats en japonais sereinement...

Tableau avec des mots écrits en japonais

Vous allez pouvoir progresser en japonais étape par étape

J'ai une question pour vous...

Et pourquoi pas commencer aujourd'hui ?

Maintenant.
Sans pression.

Oui, je sais.
Ce n'était pas prévu au programme.

Vous pensez même que c'est impossible.

Mais vous savez quoi ?

On ne va pas construire la prochaine fusée pour Mars.
Ça oui.
C'est difficile.

Ce que je vous propose ?

C'est simplement une petite immersion rapide.

Vous jetez juste un œil à travers la porte pour tâter le terrain.

Si vous êtes curieux et que vous avez envie d'apprendre des mots utiles ?

Découvrez tout de suite l'article sur les expressions japonaises à retenir.

Ensuite, ma promesse pour vous ?

C'est que vous allez prendre du plaisir.

Et surtout ?

Que vous apprendrez des choses passionnantes.

Pas dans un mois.
Non.
Dans les prochaines minutes.

Mieux encore ?

Vous allez y prendre goût et vous pratiquerez.
De temps en temps.
Et vous aurez de belles notions utiles pour votre voyage.

C'est parti !

... et apprenez à maîtriser les hiragana pour commencer à lire

IMAGINEZ...


Vous naviguez sur la page Facebook de votre groupe de J-pop préféré pour voir les dernières actus.

Aujourd'hui, vous arrivez à déchiffrer facilement encore plus de mots japonais qu'hier.

Plus les jours passent et plus votre lecture devient fluide.


Vous arrivez même à comprendre certaines expressions qui reviennent souvent.


Tout ça ?


Ce n'est pas le script du scénario du prochain Spielberg ou Kitano.


C'est ce que vous pouvez (réellement) être en mesure de faire assez vite.


Parce que c'est à votre portée.


Si vous voulez visiter l'archipel ou si vous êtes simplement curieux, maîtriser quelques bases de la langue vous permettra d'avoir une longueur d'avance...


... pour mieux vivre votre voyage et posséder des notions bien utiles.


Alors apprenez à lire les hiragana (un des systèmes d'écriture japonais) et débrouillez-vous beaucoup mieux sur place.


Récupérez votre cadeau :
Démarrez le japonais du bon pied

Manuel de japonais

Apprenez par où commencer et comment faire pour attirer vos premiers résultats en japonais (sans avoir à sacrifier toutes vos soirées).


Recevez tout de suite le guide pratique Japonais Magnétique :

newspaper templates - theme rewards

>