Vous voilà fin prêt à en découdre avec la préparation de votre voyage et pour ça, un des premiers choix que vous allez devoir faire c’est de savoir quand partir au Japon.

Le pays est très étendu du Nord au Sud et le climat peut être assez variable en fonction des lieux où on se trouve à la même période.

À Tokyo et Kyoto, les cerisiers japonais sont en fleur dès la fin mars. C’est une période idéale pour contempler cette merveille de la nature mais aussi pour bénéficier de températures clémentes sans humidité.

Plus dans Conseils aux voyageurs Itinéraires


À la fin du printemps, en pleine saison des pluies, certaines régions sont plus arrosées que d’autres.

En hiver, les régions de la côte ouest sont souvent recouvertes d’un épais manteau de neige, les températures sont extrêmement froides alors que Tokyo est plus préservé.

Le Japon dispose de différents microclimats.

Quel temps fait-il au Japon ? Quelle est la meilleure saison pour voyager sur l’archipel nippon ? Est-ce qu’il pleut beaucoup ? Quelle est la période des typhons ? Quels vêtements mettre dans sa valise ?

Ces questions liées aux conditions météo reviennent souvent.

Quand partir au Japon : une histoire de saisons

Pour vous permettre d’y voir plus clair, je vous propose de découvrir les principales caractéristiques de chaque saison au Japon en terme de températures et de précipitations.

Vous y trouverez également les caractéristiques propre à chacune de ces 4 périodes de l’année pour faire les meilleurs choix.

Printemps : de mars à mai

Il s’agit du début de la haute saison touristique dans le pays.

Les conditions météo sont idéales.

Les températures deviennent plus clémentes et l’humidité n’a pas encore fait son apparition.

La nature reprend ses droits et les touristes étrangers arrivent en masse dans le pays pour contempler les fleurs de cerisiers (sakura) de la fin mars à la mi-avril.

À Tokyo, les températures varient entre 10 et 20 degrés. Les journées sont ensoleillées et les pluies quasi-inexistantes.

C’est une des saisons les plus connues du fait des sakura. Les japonais se donnent rendez-vous dans les parcs et organisent des pique-nique sous les cerisiers (hanami).

Fleurs et pétales de cerisiers japonais vus en gros plan

Fleurs de cerisiers ici au parc Shinjuku gyoen dans le centre de Tokyo

Kyoto est une ville parfaite où se rendre pendant la période de floraison des cerisiers : les temples et les sanctuaires sont magnifiés par la couleur rose des arbres en fleur.

Je vous conseillerais de planifier votre voyage au Japon à la fin du mois de mars en débordant largement sur le mois d’avril pour avoir de très grande chance d’observer les cerisiers en fleurs.

Début juin marque l’arrivée de la saison des pluies qui s’étale jusqu’à la mi-juillet. Il s’agit plutôt d’averses et le taux de précipitations est variable d’un jour à l’autre dans tout le pays.

Seule l’île de Hokkaido est épargné par ce phénomène météorologique.

Eté : de juin à septembre

Généralement, les touristes étrangers prennent leurs vacances au mois de juillet et août.

L’été arrive en plein milieu de la saison des pluies (tsuyu). Les températures grimpent.

Mais la chaleur de l’été est accompagnée par le retour de l’humidité.

L’été au Japon est une saison très festive et ensoleillée.

Vous pourrez assister à de nombreux festivals de quartier (matsuri) dans tout le pays. C’est généralement l’occasion rêvée pour tester différents plats servis dans des petits stands ambulants (yatai). Vous pourrez ainsi déguster des takoyaki, des yakisoba, …

N’hésitez pas à consulter mon article dédié aux plats japonais typiques pour en savoir plus.

Festival de quartier avec des gens qui portent un sanctuaire portatif dans le quartier de Shibuya à Tokyo

Matsuri dans le quartier de Shibuya en été

Vous contemplerez aussi des feux d’artifices (hanabi) absolument magnifiques : si vous avez la chance d’être à Tokyo fin juillet, je vous conseille le grand festival de feux d’artifice de la Sumidagawa dans le quartier historique de la mégalopole nippone.

Une véritable merveille. On en prend plein les yeux.

Automne : de octobre à décembre

En cette période de l’année, les températures deviennent beaucoup plus clémentes et le taux d’humidité redescend en flèche.

C’est la saison parfaite pour sortir des grandes villes et aller explorer les régions montagneuses : les forêts se parent de leurs plus belles couleurs.

Si au printemps on vient admirer les cerisiers en fleurs, l’automne est un autre temps fort nippon avec la période du changement des couleurs d’automne (koyo) des érables japonais.

Littéralement, koyo veut dire feuille rouge mais on utilise ce terme pour cette période particulière de l’année.

Chaque variété d’érable dispose de sa propre couleur à l’automne : jaune, marron et rouge.

La saison de Koyo débute sur l’île de Hokkaido à la fin septembre et va ensuite se répandre petit à petit dans le Sud du Japon durant un peu moins de deux mois.

Les températures sont généralement toujours assez clémentes même si il est nécessaire de se couvrir de plus en plus à l’approche de l’hiver.

À la fin de l’été et durant le début de l’automne, c’est la saison des typhons.

Hiver : de décembre à février

L’hiver japonais ressemble à peu de chose près à celui que l’on retrouve en Europe.

Les températures sont très basses partout dans le pays hormis dans les îles d’Okinawa où le climat est plus doux.

Pour être sûr de trouver et profiter des joies de la montagne pour faire du ski sur des pistes avec de la neige de première qualité, les Alpes japonaises et l’île de Hokkaido sont des endroits fabuleux. Les stations de ski japonaises sont réputées dans le monde entier.

On se rappelle des Jeux Olympiques d’Hiver de Nagano en 1998.

Cette saison est probablement la moins touristique et c’est une bonne façon par exemple de profiter de différents lieux sans trop de touristes.

Les chutes de neige sont aussi très importante sur une grande partie de la côte ouest bordée par la mer du Japon, de Aomori jusqu’à Matsue.

Sur l’île de Hokkaido, les températures sont largement en dessous de 0 degré.

À contrario, les îles d’Okinawa bénéficie d’un temps beaucoup plus agréable. Entre ces deux extrêmes, en plein cœur de l’Hiver, les températures à Tokyo se situent entre 0 et 10 degrés.

Sur l’ensemble du pays, le temps est sec.

La floraison des pruniers japonais (prunus mume) fin février annonce la fin de l’Hiver.

Si vous vous demandiez quand partir au Japon, j’espère que toutes ces informations sur le climat et les saisons vous a permis d’y voir plus clair.