Harajuku est un quartier de Tokyo haut en couleurs. Il fait parti de l’arrondissement de Shibuya. Si vous décidez d’y faire un saut, vous en prendrez plein les yeux c’est certain.

Informations pratiques

Situé à l’Ouest de Tokyo, Harajuku est un lieu qui attire non seulement les touristes mais surtout la jeunesse tokyoïte passionnée de mode excentrique.

Plus dans Activités et Visites Itinéraires Tokyo


Rien de plus simple pour arriver dans ce quartier. Empruntez la ligne Yamanote et descendez à la station Harajuku. Une autre option assez sympathique si il ne fait pas trop chaud ou si il ne pleut pas est de vous rendre à Shibuya et de longer la ligne JR Yamanote pour arriver à bon port. Comptez environ une petite vingtaine de minutes de marche.

Les 10 choses à faire à Harajuku

C’est un flux incessant de personnes qui déferlent dans les nombreuses rues du quartier pour se livrer à un marathon shopping car l’attrait principal du lieu réside dans l’abondance de boutiques. Ne soyez pas étonné de voir figurer dans cette liste quelques noms de magasins car on vient notamment à Harajuku entre amis pour dépenser ses yens.

1. Achats de goodies au Kiddyland

Kiddyland est un endroit à ne pas manquer si vous êtes fan de goodies en tout genre. C’est un magasin où vous pourrez ramener de très bon souvenirs, très mignons à votre famille ou vos amis. Vous pourrez aussi vous faire de beaux cadeaux. Kiddyland a été entièrement rénové et se trouve sur l’avenue Omotesando (une avenue chic où se trouve de nombreuses marques de luxe).

Le Kiddyland de Harajuku est tout simplement énorme puisqu’il compte trois étages, un sous-sol et évidemment un rez de chaussée. Ce temple de la consommation propose des centaines de poduits de différentes licences telles que Disney, Funassyi, Ghibli, Hello Kitty, Kiki (Monchhichi), Rilakkuma, Snoopy, Star Wars,  … Sans parler des produits dérivés des manga à la mode. Vous pourriez passer 2 heures dans ce magasin sans vous en rendre compte.

2. Achats de souvenirs chez Daiso

Vous souhaitez ramener des souvenirs à vos proches sans vous ruiner alors direction Daiso, un magasin que l’on appelle traditionnellement un 100 yens shop puisque une grande partie des produits à l’intérieur sont vendus pour … 100 yens ou presque. Vous avez compris le principe. Idéal pour trouver un large choix de produits (statuettes, confiserie, porte clés, gomettes, masques, papier cadeaux, chaussettes, bloc notes Hello Kitty, toutes sortes de produits « kawaii », …). Vous trouverez forcément quelque chose.

3. Balade au calme dans Cat Street

Cat street est une autre rue atypique comme on les aime, une rue où se côtoient cafés bobo et magasins plus traditionnels. Ici, les immeubles ne font pas plus de trois étages. Si vous êtes à la recherche de calme, je vous conseille vivement d’aller vous y promener et pourquoi pas faire un peu de shopping. Dans les rues adjacentes, vous trouverez différents petits commerces traditionnels (magasins de primeurs, pharmacies, …). La zone est paisible et tranche considérablement avec Takeshita street.

4. Mission recherche de la perle rare chez Doki Doki 6%

Vous êtes à Harajuku et vous souhaitez vivre aux couleurs de Harajuku ? Rien de plus simple, rendez-vous chez Doki Doki 6%, un magasin haut en couleurs ! Et puis il fête son 20ème anniversaire cette année. C’est un magasin dédiée aux filles qui propose tout un tas de vêtements et d’accessoires qui pourraient rendre jalouse quelques unes de vos copines une fois de retour du Japon. Alors oui c’est particulier mais si vous aimez sortir un peu du lot, Doki Doki 6% est un petit paradis. Si il y a beaucoup de choses un peu too much, il n’en reste pas moins que ce magasin propose des perles rares.

5. Pause détente dans un purikura

Ce sont des institutions dans le pays, les purikura où l’art du photomaton à la japonaise ! Chaque machine dispose d’un thème particulier. Après avoir pris quelques clichés dans la cabine en prenant différentes poses excentriques, il vous faudra customiser vos photos avec un stylet en ajoutant du texte ou d’autres formes. À vous les yeux de personnages de manga ! Si vous êtes un garçon, il faudra généralement être accompagné de filles pour tenter l’expérience. Forcément, à Harajuku, il y a du choix et vous en trouverez sans peine. Ils sont généralement situés au sous-sol sur Takeshita street.

6. Photos par dizaine

Il y a longtemps que les jeunes cosplayers ne s’affichent plus sur le Jingu bashi, le pont situé entre la gare JR et l’entrée du sanctuaire du Meiji-Jingu. En revanche, Harajuku est toujours un des lieux atypiques de Tokyo où vous croiserez des adeptes de la mode au look décalé (lolita, gothique, autres styles indescriptibles).

Alors que prendre en photos ? Voilà quelques pistes parmi tant d’autres :

  • Installé devant Takeshita street, n’hésitez pas à zoomer sur les détails des tenues ou les visages de certains passants
  • Immortalisez la foule de Takeshita street en plan large est toujours sympathique
  • Tokyo est une fourmilière, pourquoi ne pas vous posez au croisement entre l’avenue d’Omotesando et Meiji Dori ? Trouvez le bon moment et toujours en plan large, déclencher votre appareil pour voir cette marée humaine traverser l’avenue.
  • Tournez un peu le regard, oui juste là vous devriez voir un petite structure nommée Condomania qui vend notamment des préservatifs avec des emballages amusants. Prenez le tout en photo.

Je laisse libre court à votre imagination, bonne chasse aux images !

7. Traversée dans la célèbre Takeshita street

Takeshita, c’est l’artère principale de Harajuku, une rue où se masse les jeunes tokyoïtes qui souhaitent dépenser sans compter. Généralement, la rue est noire de monde. Ici, vous trouverez toutes sortes de petites boutiques indépendantes commercialisant différents articles (vêtements, piercings, bijoux en tout genre, …). Si il y a beaucoup de choses à faire à Shibuya qui regroupe de grandes enseignes, Harajuku est l’endroit rêvé pour celui ou celle qui aime flâner et chiner pour trouver la perle rare, la pièce qui fera la différence lors des soirées tokyoïte.

Takeshita-dori, c’est aussi l’endroit idéal pour se restaurer sans se ruiner. De chaque côté de la rue, se trouvent de nombreux restaurants de toute sorte. Si vous n’avez pas le temps pour un repas, je vous recommande d’acheter une crêpe à la volée chez Marion Crêpe (マリオンクレープ) en poursuivant votre chemin.

8. Virée shopping chez Laforet

Pour compléter votre balade dans les innombrables échoppes de Takeshita street, rien de mieux que d’aller fouiner ensuite chez Laforet. Vous y trouverez à coup sûr un vêtement fait pour vous car il y en a pour tous les goûts ici. Ne vous attendez pas à trouver des marques internationales, tout l’intérêt de Laforet est de proposer des marques de créateurs indépendants que vous ne retrouverez nul par ailleurs.

9. Visite chez le coiffeur

Ne me regardez pas avec des yeux tout ronds ! Harajuku est un quartier idéal pour tenter l’expérience. Tout autour de Cat Street, vous aurez l’embarras du choix. Laissez-vous tenter : ce serait peut être l’occasion de tenter une coupe un peu plus exotique que celle que vous avez l’habitude de porter non ? Pas d’inquiétude, je ne vous parle pas de vous raser une moitié de crâne en vous faisant une teinture sur l’autre moitié. Je vous conseille de vous rendre dans un salon international et pour cela, n’hésitez pas à rentrer chez Toni & Guy, tout proche de Cat Street, vous ne serez pas déçu.

10. Visite du sanctuaire Togo

Situé non loin de Takeshita street, ce sanctuaire shinto mérite que vous vous y attardiez surtout si vous êtes passionné par l’Histoire du Japon. Il a été construit en 1940 en l’honneur du marquis Togo Heihachiro qui était un amiral de la marine impériale japonaise. Il faut savoir que ce sanctuaire représente cet amiral comme un kami shinto (un esprit divin). Vous trouverez également un petit musée et une librairie dédié au marquis.

 

Harajuku se trouve à proximité du parc de Yoyogi et du sanctuaire shinto Meiji Jingu qui feront l’objet d’articles détaillés très prochainement.

En résumé

  • Un quartier bourré de magasins : entre magasins indépendants et grandes marques, il y en a pour tous les goûts
  • Un lieu dépaysant : impossible de ne pas être étonné en voyant les looks de certain(e)s tokyoïtes
  • Un quartier bien situé : si vous avez besoin d’un peu d’air, le parc Yoyogi et le Meiji Jingu vous permettront de souffler
  • Une foule discontinue : si vous êtes agoraphobes ou que vous n’aimez pas la foule, ne vous rendez pas à Harajuku en week-end

 

Itinéraire à Tokyo : guide des 10 choses à faire à Harajuku
Notez cet article