Aujourd’hui sera consacré à la visite de la ville de Hiroshima. Pour reprendre une expression déjà utilisée l’an dernier : « qu’on dort bien sur des futons ! ». Le petit-déjeuner étant prévu à 8 heures dans ce magnifique ryokan, il a bien fallu se lever pour aller déguster poissons et autres joyeusetés. Au réveil, je peux vous dire que ça pique un peu.

A bientôt Miyajima

MiyajimaAprès ce bon repas, petit retour dans le futon histoire de redormir un peu, le check-out étant jusqu’à 11 heures. Comme à l’accoutumé, à 11 heures passées, nous allions sortir nos valises lorsque une personne est venue gentiment nous demander si nous avions besoin d’aide pour porter nos bagages.
Cela fleurait bon l’expulsion en douceur. En à peine cinq minutes, le check-out était réalisé et nos valises déposées dans le mini-bus nous ramenant à la station de ferry de Miyajima.

Plus dans Activités et Visites Hiroshima Itinéraires


 

Jardin zen à Hiroshima

Shukkei en à HiroshimaIl était temps de rejoindre Hiroshima pour la suite de la journée. Après avoir déposé nos valises, traité quelques photos et jeter un rapide coup d’œil au plan de la ville, nous nous sommes dirigés vers le jardin Shukkei-en ce qui nous a permis de nous mettre un peu au frais en faisant le tour du plan d’eau. Le shukkei-en – (縮景園 – est un magnifique jardin situé en plein milieu de Hiroshima. Son nom veut dire littéralement « reproduction de scènes miniatures« . Vous y trouverez donc des vallées, des montagnes ainsi que des forêts, le tout évidemment en miniature. Construit à partir de 1620 (époque Edo, ère Genna) par Uedo Soko, domestique de Asano Nagaakira, le jardin a subi un certain nombre de modifications de 1783 à 1788 (époque Edo, ère Tenmei) avec l’arrivée de Shimizu Shichiroemon, jardinier très réputé de Kyoto. Complètement détruit par la bombe A en 1945, le jardin a été rouvert au public en 1951.

 

Le château de Hiroshima

Château d'HiroshimaEn milieu d’après-midi, nous souhaitions voir si le château d’Hiroshima était aussi beau que celui d’Osaka. Bien qu’il dispose de moins de dorures, le château du jour, tout en bois disposait d’un charme bien particulier. Lorsqu’on connait l’histoire de ce bâtiment, on ne peut que rester très admiratif du travail réalisé sur ce dernier. En effet, inutile de rappeler que, comme toutes les constructions de la ville, ce bâtiment a été totalement rasé lors de l’explosion de la bombe A.

 

Objets anciensÀ l’intérieur, un véritable musée de la ville sur cinq étages. De quoi ravir les passionnés d’Histoire. Si d’anciens objets de la vie quotidienne y sont présentés, je suis resté scotché devant l’histoire du château et de la ville après l’explosion de la bombe atomique. Je ne savais pas encore que j’allais être bouleversé quelques heures plus tard dans le musée de la paix…

 

 

Le dôme de Genbaku

Dôme de GenbakuNous avions rendez-vous avec l’histoire avec une première halte devant le dôme de Genbaku, seule construction à avoir résisté à l’explosion de la bombe atomique.
Encore une fois, le temps s’est arrêté lorsque je suis arrivé devant ce bâtiment. En faisant le tour, on ne peut s’empêcher de penser à toutes celles et ceux qui ont laissé la vie ce matin du 6 août 1945, à 8h15. 70000 personnes ont été tuées sur le coup et des milliers seront gravement blessées. On recensera 140000 morts quelques mois plus tard…

 

Le mémorial de la paix

Parc du mémorial de la paixMais la véritable rencontre avec l’Histoire avait avoir lieu juste après. Nous nous sommes rendus dans le parc du mémorial de la paix. Parfaitement alignés, le cénotaphe, monument en forme d’arche, la flamme de la paix et au dernier plan le Genbaku. La flamme ne s’éteindra que lorsque toutes les nations se seront déséquipées de l’arme nucléaire.

 

 

MuséeLes photos étaient autorisées dans le musée mais l’émotion était telle que je n’ai pas eu l’envie de prendre des clichés. Il y a des moments rares où les souvenirs restent à jamais gravés dans votre mémoire.
A peine entré, une vidéo d’introduction nous montre les dégâts de l’arme nucléaire. Je peux vous dire que j’ai eu honte d’être français lorsque j’ai évidemment vu la France dans la liste des pays possédant l’arme nucléaire même si il s’agit évidemment d’une arme de dissuasion. Comme si cela ne suffisait pas, des vidéos des tests dans les atolls défilèrent juste après.

MontreUne suite d’objets et d’images chocs s’en suivirent, certaines pouvant marquer à jamais les plus jeunes. Ici, pas de tabou, on n’a rien voulu cacher et les photos des corps brûlés, des visages calcinés glacent le sang. L’histoire de Sadako, jeune fille emportée suite à l’exposition des rayons, est retracée sur un mur. Comme elle, des milliers d’enfants ont subi le même sort. Comme elle, ils auront porté leur yukata tout neuf pour leur anniversaire. Comme elle, ils n’auront pas pu être sauvé par la médecine. Comme elle, la dernière image que nous aurons d’eux est un visage juvénile, angélique entouré de centaines de pétales de fleurs.
Il y aurait tant à raconter, si un jour vous avez le chance d’aller au Japon, ce musée est certainement un des lieux qu’il vous faudra visiter. On en sort chamboulé et lorsqu’on repart et qu’on aperçoit au loin la flamme du souvenir parfaitement aligné avec le dôme, on ne voit plus les choses de la même manière et on est encore plus admiratif de ce peuple et de cette ville qui a réussit à se relever en à peine quelques dizaines d’années.

Soirée à Hiroshima

Riz curryLa nuit tombant sur Hiroshima et après quelques photos de nuit du dôme de Genbaku, nous nous sommes rendus dans ma chaîne de curry favorite : la Coco’s house. Alors que Cyril avala la portion de base, j’ai voulu tester celle avec 600 grammes de riz. Après avoir avalé tout le curry, j’avais un peu la gorge en feu, heureusement que j’étais resté sur un niveau d’épices de base (niveau 2). Pour les plus téméraires, les niveaux montent jusqu’au 10. Extincteur de rigueur dans ces hautes sphères !! Voilà ci-contre la photo des assiettes en question.

Suite de l’aventure à Okinawa

Demain, le sable blanc de Miyakojima nous attend. Après deux semaines de visites en tout genre avec l’ascension du Fuji-san, utiliser des scooters pour faire le tour de l’île et nager avec les poissons clowns me fera le plus grand bien. Une semaine où nous serons plongés encore plus dans le « vrai » Japon, là où on aura du mal à se faire comprendre si on ne parle pas japonais.

Alors je vous dis à très bientôt, dans l’eau, où je serai plus proche de Taïwan que des côtes de Kyushu !

Hiroshima est connu pour son histoire tragique mais recèle de lieux atypiques à visiter. Entourée par les montagnes, cette ville mérite que vous y passiez un ou deux jours durant votre séjour.

 

Avez-vous déjà visité Hiroshima ? Qu’avez-vous ressenti en parcourant le musée de la Paix et en regardant le dôme de Genbaku ? Peut-être avez-vous visité d’autres endroits ? Faites en profiter tout le monde en laissant votre commentaire ci-dessous.