La vie rêvée de Walter Mitty, un bien joli conte qui vous emportera loin et vous fera peut-être réfléchir.

Mais pourquoi je parle de cinéma sur Planete Maneki ? Et bien parce que le film se prête bien à la thématique du blog puisqu’on y parle de voyage. Tout simplement.

Plus dans Avis Expérience


Si on connaît Ben Stiller pour son talent de grand guignol faisant rire le monde entier dans des comédies, il se fait plus rare dans les films moins légers. Pour notre plus grand bonheur, il a décidé de changer son fusil d’épaule et d’enfiler le costume d’un doux rêveur à la vie bien monotone. Mais rassurez-vous, l’acteur et réalisateur n’a pas oublié de nous servir de temps à autres quelques petites scènes foutraques et drôles dont il a le secret.

La vie rêvée de Walter Mitty, c’est une ode à la rêverie qui nous fait prendre conscience de choses simples mais ô combien essentielles.

La naissance d’un baroudeur

L'explorateur MittyLe pitch du film est assez astucieux. L’heure est au tout numérique et continuer à publier un format de magazine papier n’est plus au goût du nouvel actionnaire de Life, le magazine pour lequel travaille Walter Mitty. C’est décidé, Life sera dorénavant publié au format numérique et le prochain numéro sera le dernier à sortir dans les kiosques. Walter est responsable du service photo et pour le dernier numéro, le cliché choisi pour illustrer la couverture a été envoyé par Sean O’Connell – incarné par Sean Penn, un photographe de renom qui sillonne la terre entière. Il a donc fait parvenir une planche de photos à Life mais il y a un très gros problème car Walter n’arrive pas à mettre la main sur la fameuse photo. Pour la retrouver, la seule chance serait de pouvoir contacter O’Connell directement sauf que ce dernier n’a ni adresse fixe, ni email ou téléphone portable, c’est un grand voyageur. Pour remettre la main sur cette mystérieuse photo, Walter Mitty va devoir partir à l’aventure, lui, le grand peureux qui rêve éveillé.

Un long métrage qui bousculera peut-être

Ben Stiller dans un hélicoptèreTimide, manquant terriblement d’assurance en lui, Walter Mitty n’a remplit aucun champ sur sa page contact sur un site de rencontres. Et pour cause, c’est un homme à qui rien d’extraordinaire n’est jamais arrivé. Il pense que sa vie n’a rien d’intéressante et qu’il n’a rien à dire sur lui. Cet anti-héro est habitué à rêver sa vie, à vivre dans un monde imaginaire et il va devoir se faire violence et partir à l’aventure, dans des milieux hostiles pour retrouver Sean O’Connell. Un véritable baptême du feu pour Walter ! Ce voyage va lui ouvrir les yeux et Mitty va peu à peu prendre confiance en lui pour devenir un homme sûr de lui, prêt à affronter les problèmes au lieu de les contourner ou de rêver à une vie meilleure.

C’est là un des premiers attraits du film. Qui n’a jamais eu envie de changer ? On ne parle ici que de voyage mais cela va évidemment plus loin que cela. Lorsqu’on veut, on peut. Et Walter Mitty nous le prouve même si son aventure est un peu extrême puisqu’il échappe de peu à une éruption volcanique par exemple ou qu’il se transforme en alpiniste chevronné. Quoiqu’il en soit, la vie rêvée de Walter Mitty nous offre une bonne dose d’optimisme et nous prouve une fois de plus que dans la vie, à l’impossible nul n’est tenu.

Des paysages magnifiques

Walter sur son skate

On ne va pas bouder notre plaisir, les lieux dans lesquels se rend Walter Mitty sont absolument fan-ta-stiques.

Les grands espaces d’Islande sont impressionnants de beauté. Quel bonheur de voir sur grand écran de tels splendeurs. Contempler ce long-métrage c’est pour tout amateur de voyage une façon de s’abreuver jusqu’à plus soif de beaux paysages et cela donnera surement des idées à certain(e)s pour leurs prochains périples.

 

Si seulement je…

Combien de fois chacun de nous a t’il pu prononcer ces trois mots jusqu’à présent ? Évidemment, tout dépend de chaque personnalité et de ses priorités mais la vie rêvée de Walter Mitty remet les pendules à l’heure. Alors si vous avez un rêve, une envie, je vous souhaite de tout faire pour parvenir à arriver à votre objectif. Avec une bonne dose d’optimisme et de ténacité, on atteint quasiment toujours ses objectifs et on les dépasse même souvent très largement.

Alors à vous ami(e)s voyageur ou voyageuses, j’espère que vos rêves vous amèneront loin !

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de rêver et commencer à vivre ses rêves. Le chemin n’est jamais tout droit mais comme Walter Mitty, n’attendez plus et foncez !

 

 

La Vie Rêvée de Walter Mitty : un des très bons films du moment
Notez cet article