Il y a des lieux qui sont ne laissent pas indifférents et certains constituent même de véritables tremplins pour vivre des aventures de toutes sortes. Au Japon, les îles Goto en font probablement partie, pour peu qu’on apprenne à les découvrir comme il se doit et à les apprivoiser, en prenant le temps, tout simplement.

Alors, vous êtes prêts à entrer au paradis ?

Vous n’avez probablement jamais entendu parler des îles Goto et c’est une très bonne nouvelle car elles sont encore préservées du tourisme de masse.

Plus dans Carnets de voyage Conseils aux voyageurs


Si vous êtes passionné d’histoire, vous êtes probablement au courant des faits qui se sont déroulés sur ces terres mais connaissez-vous réellement le potentiel de cette région et ce qu’elle est à même de vous offrir ?

Crayon-mine fermement harnaché sur votre oreille, vous êtes peut-être en train d’esquisser les premiers contours du planning de votre voyage au Japon.

Vous vous demandez probablement quels sont les endroits à ne pas rater où poser vos valises dans le pays : est-ce que Tokyo ou même Kyoto sont vraiment des incontournables ? Ne me regardez pas, je ne pourrais malheureusement pas vous aiguiller efficacement car chaque voyageur est différent et disposent d’attentes particulières.

Je vous propose aujourd’hui une plongée en plein cœur d’un Japon authentique, totalement méconnu, entre une histoire très dense et des lieux enivrants où la nature nous dévoile ses plus beaux atours.

PETITE LEÇON DE GÉOGRAPHIE

5 îles principales

L’archipel des îles Goto est situé à une centaine de kilomètres au large de Nagasaki, au Nord-Ouest de Kyushu (Sud-Ouest du Japon).

C'est une illustration de la carte du Japon qui montre la localisation des îles Goto au large de Nagasaki.

L’archipel des îles Goto au Sud-Ouest du Japon

Le nom de l’archipel provient des 5 îles principales, « go » pour « cinq » et « to » pour « îles » :

  • Fukue ;
  • Hisaka ;
  • Naru ;
  • Wakamatsu ;
  • Nakado.

Cependant, Goto compte 18 îles habitées et 120 îles inhabitées.

Elles sont divisées en deux zones :

  • Shimo-Goto (« Goto du bas » au Sud-Ouest) centrée sur Fukue ;
  • Kami-Goto (« Goto du Nord » au Nord-Est) centrée sur Nakado.

La municipalité de Goto gère les 3 îles principales (îles de Fukue, Hisaka et Naru) mais au total, elle est en charge de 11 îles habitées et un peu plus de 50 îles inhabitées. Les autres îles sont administrées par Nagasaki.

La plupart d’entre elles disposent de zones qui font partie du parc national de Sakai c’est dire si les paysages sont magnifiques.

Informations pratiques

Chiffres clés

Population : 36 770 habitants
Superficie : 421 km²
Température moyenne : 17,6 degrés
Précipitations annuelles : 2 642 mm

Pour y voir plus clair, je vous propose de jeter un œil à cette carte de l’archipel des îles Goto :

Ceci est une illustration des principales îles de l'archipel Goto

Les principales îles de l’archipel Goto

INFORMATIONS PRATIQUES

Comment se rendre sur les îles Goto

Il est très facile de poser ses valises sur Goto. L’île principale de Fukue est notamment bien desservie par les compagnies aériennes et maritimes : le prix des billets est tout à fait abordable et les temps de trajet très courts.

Goto par les airs

La compagnie Oriental Air Bridge dessert l’aéroport de Fukue depuis Fukuoka et Nagasaki avec différents vols tout au long de la journée.

Comptez environ 100 euros pour un aller-retour. Pour trouver les meilleurs prix, je vous recommande depuis des années Skyscanner, n’hésitez pas.

Le vol dure 40 minutes depuis Fukuoka et 30 minutes depuis Nagasaki. J’ai beaucoup apprécié arriver par les airs afin de découvrir la topographie des lieux et me faire une première idée des paysages.

Le petit aéroport de Goto est vraiment charmant. On descend de l’avion pour se rendre jusqu’au bâtiment où est accolé une énorme fleur de camélia devant le nom « Goto Fukue airport ». La camélia est le symbole des îles.

Pour rejoindre le centre-ville, vous pourrez emprunter une ligne de bus. Comptez 15 minutes de trajet. Il vous en coûtera 300 yens.

Informations pratiques

Informations et réservations

Tarifs depuis Nagasaki : ~ 5000 yens
Temps de trajet depuis Nagasaki : 30 minutes
Tarifs depuis Hakata : ~ 7000 yens
Temps de trajet depuis Hakata : 40 minutes
ANA : https://www.ana.co.jp

Avis

Depuis Tokyo : mon expérience

Je pensais que le trajet jusqu’à Goto depuis Tokyo allait être relativement long mais j’ai été surpris par la rapidité du second vol vers l’île de Fukue : porte à porte depuis mon hôtel à Tokyo, le transport m’a pris un peu plus de 4 heures avec une escale à Fukuoka.

Goto par les mers

Vous pourrez rejoindre l’île de Fukue depuis Nagasaki très facilement mais également depuis Hakata (Fukuoka).

La façon la plus simple et rapide de se rendre à Goto est de partir du port de Nagasaki. Plusieurs moyens s’offrent à vous :

  • Par jetfoil : il s’agit d’un hydroptère qui, grâce à des ailes immergées, navigue légèrement hors de l’eau ;
  • Par ferry : c’est l’option la moins rapide et la plus économique.
Informations pratiques

Informations et réservations

Tarifs depuis Nagasaki : 5500 yens (jetfoil), 2200 yens (ferry)
Temps de trajets depuis Nagasaki : 1h25 (jetfoil), 3h30 (ferry)
Kyushu shosen (Nagasaki) : https://kyusho.co.jp/

Tarif depuis Hakata : 4840 yens (ferry de nuit)
Temps de trajet depuis Hakata : 9h30
Nomo Shosen (Hakata) : http://www.nomo.co.jp/en/access.html

Port de Fukue avec des vues du ferry amarré et du speedboat qui entre dans le port

Ferry « Hisaka » (ひさか) / Entrée du port de Fukue / Arrivée du speedboat « Jetfoil » (île de Fukue)

Comment se déplacer sur les îles Goto

En bus à Goto

Les services de bus s’avèrent très limités sur l’île. Il est donc primordial de bien vérifier les horaires.

Je déconseille vivement ce moyen de transport qui vous limitera très fortement dans vos déplacements et qui créera probablement beaucoup de frustration du fait de la barrière de la langue si vous devez lire les cartes et les horaires ou demander votre chemin à une personne sur place.

En voiture à Goto

Le meilleur moyen de locomotion reste sans aucun doute la voiture.

Il existe énormément d’agences de location sur place mais pour être sûr d’obtenir votre location au meilleur prix, je vous invite à passer par le site Rentalcars.com qui comparent différentes agences locales.

Les routes sont agréables sur l’île principale de Fukue, il s’agit de petites routes traditionnelles que l’on retrouve généralement sur toutes les îles du Japon.

Si vous comptez explorer l’île de Hisaka, ce que je vous recommande chaudement, vous devrez alors louer une voiture pour la journée ou probablement faire appel à un taxi.

J’attire néanmoins votre attention sur le fait qu’il faudra être vigilant notamment si vous traversez des petits hameaux et sur certaines portions où les passages sont très étroits. Je vous invite à réserver votre véhicule en amont auprès de votre hôtel sur Fukue.

Informations pratiques

Taxi et agence de location de Hisaka : +81 959-77-2008

Conseils pratiques

Attention à la logistique

Je me suis vite rendu compte qu’on est totalement dépendant des moyens de transports sur les deux îles que j’ai visité.

Ne négligez pas cet aspect et planifiez vraiment vos journées en réservant votre voiture ou vos tickets de ferry en amont

Entre les îles de Goto

Se déplacer d’île en île n’est pas très difficile puisque le service de navettes fluviales est très bien rôdé. On vit au rythme des marées. Cependant, encore une fois, pensez à bien étudier votre itinéraire afin de réserver l’intégralité de vos moyens de transports au début de votre séjour.

De Fukue vers Hisaka

Pour rejoindre l’île d’Hisaka depuis le port de Fukue, vous pouvez choisir parmi trois horaires (9h10, 12h05 et 16h45). Trois retours sont assurés depuis Hisaka (9h35, 12h30 et 17h10).

J’ai personnellement pris le ferry de 9h10 pour revenir avec celui de 17h10 ce qui laisse pleinement le temps de visiter Hisaka.

Bateau de voyageurs Soleil amarré au port de Fukue et photos prises en direction de l'île de Hisaka depuis bateau en mer

Transfert de l’île de Fukue vers l’île de Hisaka en ferry

Informations pratiques

Informations et réservations

Temps de trajet : 20 minutes
Tarifs : 490 yens par trajet entre Fukue et Tanoura (Hisaka)
Kiguchi Kisen : http://www.kiguchi-kisen.jp

De Fukue vers Naru

Rallier l’île de Naru demande un peu plus de travail logistique en amont puisqu’il faut préalablement réserver un bateau taxi.

Informations pratiques

Informations et réservations

Goto Ryokyakusen
Téléphone : +81 959-72-8151
Temps de trajet : entre 30 à 45 minutes

Quand voyager à Goto ?

Petit point météo

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les températures sont relativement similaires à celles que l’on retrouve à Tokyo tout au long de l’année.

Pour simplifier, vous retrouverez le même temps qu’en France a ceci près qu’il faut y ajouter l’humidité ambiante qui change radicalement la donne.

Il n’est pas rare d’approcher les 100% d’humidité en plein été à Fukue.

Pour vous donner une idée du climat sur place, je vous propose de retrouver ci-dessous un tableau récapitulatif :

MoisTempératures
(degrés celsius)
Précipitations
(millimètres)
Vêtements à privilégier
Janvier7.4145.5Vêtements légers mais chauds
Février10.7151.5Petite écharpe nécessaire
Mars12.0228.0Veste dans la valise au cas où
Avril15.0276.0Sweatshirt
Mai19.091.5Vêtements légers
Protection UV
Juin22.4291.0Tshirt et shorts
Protection UV
Juillet26.1336.0Lunettes de soleil
Crème solaire
Août27.0147.0Chapeau et crème solaire indispensables
Septembre24.092.0Tshirts et shorts
Protection UV
Octobre19.774.5Manches longues
Novembre13.9231.5Sweatshirt
Décembre9.579.0Vêtements d'hiver

Je vous déconseille vivement de vous rendre à Goto durant les mois de juillet et août. Les meilleures périodes sont probablement les mois d’avril et d’octobre pour éviter les fortes chaleurs ainsi que l’humidité.

Conseils pratiques

Ne pas surestimer ses capacités physiques

Marcher sous la canicule estivale tient presque du calvaire : si vous choisissez cette période, buvez énormément d’eau tout au long de la journée, emportez des tissus pour vous éponger et surtout soyez sûr d’être en bonne condition physique.

Petit point festif

Pour affiner vos choix en ce qui concerne votre venue, je vous propose de prendre connaissance des différents événements qui se déroule sur les îles Goto tout le long de l’année :

MoisEvénements
JanvierDanse Shishikoma (sanctuaire Kaitsu)

Hetomato matsuri
FévrierFestival Goto Tsubaki (pavillon Furusatokan)

Marathon de Goto Tsubaki (péninsule de Miiraku)
MarsTsuwabiki tour (île de Sagano)

Festival de Tomie Sakura (San San Timie camping village)
AvrilFestival Nanohana - floraison des colza (parc Gyogasaki)

Green-Green Day de Miiraku (parc de Shiraragahama Manyo)
MaiCerfs-volants (mont Onidake)

Blue Line Kenko Walking Rally (San San Timie camping village)
JuinTriathlon de Goto (sur toute l'île de Fukue)
JuilletMarché nocturne (rue commerçante de la ville de Goto)

Festival Isaribi (parc Gyogasaki)
AoûtDanse Ohmonde (île de Sagano)

Marathon Yuyake
SeptembreGrand matsuri du sanctuaire Shiratori (quartier de Tamanoura)
OctobreFestival du port de Fukue
NovembreMarche de deux jours dans Goto

Festival Daihogo-no-Zunauchi (quartier de Daihogo)
DécembreFestival des produits de Miiraku (Kentoshi Furusatokan)

Les mascottes locales

La municipalité de Goto dispose de trois personnages que l’on retrouve un peu partout dans la rue ou dans les boutiques.

Baramon-chan

Ce personnage prend les traits du cerf-volant traditionnel local entièrement réalisé à la main. Il ressemble à un petit ogre qui dévore un casque de guerrier prouvant ainsi sa force et sa bravoure. Il s’agit du symbole de la région à tel point qu’on le trouve sur les plaques d’égout de la ville.

Tsubaki-neko

Ce chat (« neko » en japonais) porte sur la tête une fleur de camélia (« tsubaki » en japonais), la fleur emblématique des îles Goto qui sert aussi de matière première à toute sorte de produits (crème pour le corps, huile de cuisine, …).

Gotorin

Cette petite fille aux traits arrondis arbore fièrement la fleur de camélia dans les cheveux.

Ces trois personnages se retrouvent sur différents produits dérivés (autocollants, porte-clés, cerfs-volants, pochettes, …) et c’est selon moi d’excellents souvenirs à ramener dans vos valises pour étonner vos proches et leur parler de l’archipel des îles Goto.

Conseils pratiques

Mon astuce

Pour être sûr de faire le plein d’objets mettant en scène Baramon, Gotorin et Tsubaki, rendez-vous au port de Fukue. Dans le terminal, vous trouverez de nombreuses petites échoppes qui proposent d’innombrables produits dérivés à prix mini : les porte-clés sont toujours une valeur sûre et raviront les petits comme les grands.

PETITE LEÇON D’HISTOIRE

Avant de profiter des charmes de Goto, je vous propose de replonger un instant dans le passé.

Vous retrouverez ci-dessous quelques dates clés à travers les siècles du Christianisme au Japon. Si vous souhaitez en apprendre beaucoup plus, je vous invite à vous plonger sans plus attendre dans mon article complet sur les pas de Jésus-Christ sur le sol nippon.

1549 : arrivée des premiers navires marchands au Japon avec à leur bord le frère jésuite François-Xavier.

1549-1587 : évangélisation du territoire nippon de Kyushu jusqu’à Honshu de la part de missionnaires.

1566 : arrivée du frère Luis de Almeida à Goto qui commence à convertir la population au catholicisme dont le daimyo de l’époque Sumisada Uku et son fils.

1587 : promulgation d’un édit par Toyotomi Hideyoshi  qui vise à expulser les jésuites du Japon.

1597 : crucifixion de 26 chrétiens sur une colline de Nagasaki.

1614 : interdiction du Christianisme dans tout le pays signant ainsi le début des persécutions des chrétiens dans le pays.

1626 : intensification des persécutions dans le domaine de Goto avec la mise en place des cérémonies de fumi-e.

1797 : installation des premiers migrants de Sotome à Goto.

1865 : découverte des chrétiens cachés.

1868 : persécution sur l’île de Hisaka.

1873 : levée de l’interdiction du christianisme sur l’archipel.

1877 : arrivée du père Fraineau à Goto et début de la construction de l’église de Dozaki.

Vues de l'église de Dozaki avec ses briques rouges

Eglise Dozaki sur l’île de Fukue

Le saviez-vous ?

Durant les périodes de persécutions, les chefs de communauté de chrétiens cachés se sont transmis de génération en génération une statue bouddhiste Bodhisattva en porcelaine blanche Kannon importée de Chine.

Les villageois la vénérait secrètement en tant que Vierge Marie. La statue est aujourd’hui entreposée dans l’église Dozaki sur l’île de Fukue.

Lisez mon article complet sur les Chrétiens cachés pour en savoir plus.

Si vous êtes passionné d’histoire et que vous êtes à la recherche de dépaysement, vous devriez sérieusement envisager de poser vos bagages quelques jours au large de Nagasaki.

Pour cela, Fukue, l’île principale, me semble tout indiquée pour devenir votre camp de base l’espace de quelques jours.

Alors si vous avez envie de tout connaître sur Goto, je vous propose de me suivre et vous laisser guider dans une farandole de couleurs chatoyantes entre petites églises aux charmes insoupçonnés et paysages somptueux.

LE JOUR OÙ J’AI MIS LES PIEDS À GOTO

Kyushu, fin juillet.

Me voilà sur la piste de l’aéroport de Fukuoka en ce jour estival. Je sirote paisiblement un café glacé alors que j’ai pris place dans la petite navette qui roule sur le tarmac et me dépose au pied d’un petit avion à hélice. Sac rangé sous le siège, ceinture attachée, l’aventure peut alors commencer.

Aujourd’hui, je m’envole vers l’archipel des îles Goto.

Après une vingtaine de minutes de vol, je vois se profiler devant moi les premiers contours des îlots. Confortablement installé, je découvre alors derrière mon hublot des petites montagnes recouvertes de forêts luxuriantes, des falaises érodées par le temps qui se jettent dans la mer et des plages de sable blanc qui font face à des eaux multicolores.

Voilà un terrain de jeu des plus sympathique !

*Clac* Impossible pour moi de ne pas immortaliser ce moment en pressant le déclencheur de mon appareil photo.

Une poignée de secondes plus tard, les roues touchent le sol de la piste du petit aéroport de Fukue. Il est alors grand temps d’aller explorer les environs.

Vue du ciel derrière le hublot d'un avion des plages et des montagnes des îles Goto et avion sur le tarmac de l'aéroport de Fukue

Survol des îles Goto et arrivée à l’aéroport de Fukue

QUE FAIRE SUR LES ÎLES GOTO

L’avantage ici contrairement aux îles d’Okinawa, c’est que le champ des possibles en terme d’activités est vraiment énorme puisqu’on y trouve tout type d’environnements :

  • Des plages de sable blanc ou des petites criques pour se reposer ;
  • La mer pour se rafraîchir ;
  • Des montagnes pour atteindre des points de vue panoramiques ;
  • Des forêts luxuriantes pour réaliser des randonnées.

Cartes des îles de Fukue et Hisaka

De manière à mieux vous repérer, vous trouverez ci-dessous les cartes de Fukue et de Hisaka intégrant les principaux sites à visiter / infrastructures.

Carte de l’île de Fukue

Carte de l'île de Fukue à Goto avec les principaux lieux à visiter et où dormir

Carte de l’île de Hisaka

Carte de l'île de Hisaka à Goto avec les principaux lieux à visiter

Le saviez-vous ?

L’île de Warabiko est la deuxième île la moins habitée de tout le Japon.

1. Se balader en centre-ville

Située sur l’île de Fukue, la ville de Goto est un très bon terrain de jeu pour les photographes :

  • des commerces aux devantures atypiques sont les endroits rêvés pour cela (ne ratez pas le pachinko notamment) ;
  • un nombre considérable de petits détails peuvent être immortalisés. Les ferrailles rongées par l’air marin donnent un sacré cachet à n’importe quel cliché (je me suis même dit qu’on pourrait facilement y tourner des clips vidéos très réussis) ;
  • des rues au charme certain comme dans l’ancien quartier de samouraï.

En ville, vous pourrez aussi réaliser différentes activités et vous auriez tort de vous en priver (musées, marchés, petits commerces, bowling, karaoke, …).

Conseils pratiques

Mon astuce : louez un vélo en ville

Tous les points d’intérêts peuvent être aisément atteints à pied mais le moyen le plus sympathique est de parcourir les environs est le vélo. Le centre-ville est plat et ne demande aucun effort particulier une fois en selle.

Où louer : Terminal du port de Fukue
Horaires : 9h00 à 17h00 (pensez à vous munir de votre passeport)
Tarifs : 1500 yens pour une journée, 1000 yens pour 6 heures et 500 yens pour 3 heures.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Pour l’anecdote, les vélos des mères de famille sont appelés mamachari (ils disposent généralement d’un porte bagage sur lequel on attache un siège bébé). On a transformé le nom en gotochari à Fukue, cela semble plutôt logique !

Pour vous donner quelques pistes, je vous propose de faire un petit tour d’horizon de ce que j’ai apprécié tout particulièrement.

Centre des archives historiques et musée

Situé au niveau du château de Fukue, le musée s’étend sur trois étages : le premier niveau présente les objets traditionnels ainsi que les différents points d’intérêts de l’archipel, le second niveau est dédié à l’histoire et à la culture. Le dernier étage présente l’histoire des chrétiens cachés, les festivals annuels ainsi que des objets liés à l’agriculture et à la pêche.

Informations pratiques

Informations

Île : Fukue
Adresse : 1-4 Ikeda-machi, Goto
Horaires : 9h00 à 17h00 (18h00 de juin à sept.)
Téléphone : +81 959-74-2300
Tarifs : 230 yens (adulte), 170 yens (10-17 ans), 110 yens (enfants)
Temps de trajet : 5 minutes depuis le port de Fukue / 10 minutes depuis l’aéroport de Fukue

Château de Fukue et Shinjigaike garden

La ville a été bâtit autour des ruines du château de Ishida. Il s’agit du dernier château construit au Japon en 1863 durant l’ère Meiji mais il a malheureusement été rapidement détruit. Un lycée tient lieu et place de l’ancien donjon.

Les jardins Shinjugaike ont été créés en 1863 pour servir de maison de campagne de Goto Moriakira qui était le 10ème daimyo du domaine de Fukue. J’ai apprécié le calme des lieux et les nombreuses variétés d’arbres tropicaux.

On dit que l’architecte aurait souhaité reproduire ici le fameux jardin du pavillon d’argent à Kyoto.

Informations pratiques

Île : Fukue
Adresse : 1-7 Ikeda-machi, Goto
Horaires : 9h00 à 17h00
Téléphone : +81 959-72-3519
Tarifs : 800 yens (adulte), 400 yens (10-17 ans), gratuit (enfants)
Temps de trajet : 5 minutes depuis le port de Fukue / 10 minutes depuis l’aéroport de Fukue

Musée Yamamoto Nizo

Si vous appréciez les films d’animation japonaises, vous allez être ravi puisque ce musée regroupe des œuvres de Nizo Yamamoto, originaire de Goto et directeur artistique des films du studio Ghibli comme « Le Château dans le Ciel », « Le tombeau des lucioles », « Princesse Mononoke », …

J’ai aussi beaucoup aimé des œuvres plus intimistes représentant des endroits de Fukue mettant en scène de petits personnages mais également la reproduction de sa pièce de travail avec son bureau et tout son matériel.

Cerise sur le gâteau, ce musée est ouvert depuis 2018 et se trouve dans une ancienne maison de samouraï. Le lieu est magnifique.

Informations pratiques

Île : Fukue
Adresse : 2-2-7 Bukeyashiki, Goto
Téléphone : +81 959-76-3923
Horaires : 9h00 à 18h00
Tarifs : 400 yens (adulte), 200 yens (10-17 ans), 100 yens (enfants)
Temps de trajet : moins de 5 minutes depuis le port de Fukue / 10 minutes depuis l’aéroport de Fukue
www : https://goto-yamamoto-nizo-museum.com

Quartier des samouraï

Située juste derrière le château, cette rue très étroite a été relativement bien préservée. Les murs surmontés par des tas de pierre sont dans leur jus et on peut très imaginer à quoi pouvait ressembler les environs il y a plus d’un siècle alors que les samouraï du clan Goto foulaient les ruelles avoisinantes. Les maisons alentours ont également été bien conservées et certaines d’entre elles peuvent se visiter en contrepartie d’une petite somme.

Rue dans l'ancien quartier des samourai à Fukue avec un homme qui s'abrite du soleil sous un parapluie

Quartier des samouraï (île de Fukue)

Le saviez-vous ?

Les tas de pierres en haut des murs de la région avaient deux utilités principales : ils servaient à la fois de réserves de projectiles en cas d’attaque mais c’était également un moyen d’être averti si un intrus franchissaient les murs en faisant tomber les pierres au sol.

2. Marcher sur les traces des chrétiens cachés

Il sera vraiment dommage de ne pas se plonger dans l’histoire de ces croyants qui ont perpétué les traditions chrétiennes à leur manière durant plusieurs générations alors qu’ils étaient pourchassés.

On compte plus d’une cinquantaine d’églises dans la ville de Goto qui, pour rappel, comprend notamment Fukue, Hisaka, Naru. Toutes ont été bâti après la période de persécution.

Si chaque église dispose d’une histoire riche, certaines d’entre elles me semblent être des incontournables pour un voyageur en quête de connaissances dans des paysages somptueux.

Afin de vous aider à cocher les bonnes cases et à bâtir un circuit cohérent qui ne soit pas trop chronophage, vous trouverez ci-dessous une sélection de quelques églises qui valent vraiment le coup d’œil.

La plupart ont été construites en bord de mer ou bien en pleine montagne et certaines sont difficilement accessibles.

Pour en apprendre d’avantage et faciliter toute votre logistique sur place, certains tours sont organisés spécifiquement et permettent de s’immerger totalement en se laissant guider simplement par des professionnels de l’histoire des chrétiens cachés accompagnés par des interprètes anglophones.

Pour plus d’informations, contacter Wondertrunk.

Conseils pratiques

Comme dans n’importe quel endroit sacré, veillez à respecter les règles d’usage et de bon sens lorsque vous visitez les églises.

  • Enlevez votre chapeau / casquette à l’intérieur ;
  • Ne touchez aucune statue ou tout autre objet ;
  • Ne buvez pas, ne mangez pas et ne fumez pas ;
  • Déchaussez-vous à l’entrée.

Dozaki church

Illustration de l'église de Dozaki avec ses briques rouges et les palmiers qui l'entourentSitué au Nord-Est de l’île de Fukue, l’église Dozaki construite en 1908 s’inspire d’un style néogothique. C’est la première église qui a vu le jour à Goto. Si un bâtiment plus minimaliste fut construit en 1880, les travaux de l’église actuelle furent achevés en 1907 sous l’impulsion du père Pélu, l’église a joué un rôle important depuis dans le renouveau. Elle est le symbole des souffrances et des persécutions mais surtout de la victoire du christianisme sur les îles Goto.

En 1977, l’intérieur du bâtiment a été transformé en un musée contenant de nombreuses œuvres et pièces très précieuses retraçant l’histoire des chrétiens cachés sur une période allant de l’évangélisation du peuple nippon, à la persécution puis au retour du catholicisme sur l’archipel. On compte par exemple :

  • une partie des ossements de Saint Jean de Goto, crucifié en 1597 à Nagasaki avec 26 autres personnes dont des prêtres et des croyants ;
  • de nombreux tableaux reproduisant différentes scènes bibliques ;
  • d’innombrables objets dont des statues de Maria Kannon.

J’ai regretté l’absence de traduction sur chaque objet mais le dépliant distribué à l’entrée permet d’avoir tout de même un certain nombre d’informations très utiles.

À l’extérieur, vous pourrez admirer :

  • une statue de la vierge Marie surplombant l’édifice ;
  • le monument de la mission d’Almeida ;
  • la statue de Jean de Goto sur la Croix ;
  • les statues des pères Marmand et Pélu accompagnés par un enfant.

J’ai beaucoup apprécié les objets du musée, le style général du bâtiment avec ces briques rougeoyantes (ne ratez pas le côté japonisant derrière le toit) ainsi que les différents éléments qui rappellent l’histoire des chrétiens cachés jusqu’aux missions des pères Fraineau, Marmand et Pélu sur l’archipel des Goto.

Intérieur de l'église de Dozaki qui a été transformé en musée

Le musée à l’intérieur de l’église de Dozaki (île de Fukue)

Informations pratiques

Île : Fukue
Adresse : 2015 Okuuracho, Goto
Téléphone : +81 959-73-0705
Horaires : 9h00 à 17h00 (18h00 en été et 16h00 en hiver)
Tarifs : 300 yens (adulte), 150 yens (étudiant), 100 yens (enfants)
Temps de trajet : 15 minutes depuis le port de Fukue / aéroport de Fukue
www : http://goto.nagasaki-tabinet.com/junrei/332/

Conseils pratiques

Mon astuce photo

Si vous souhaitez réaliser un portrait des plus sympathiques, je vous invite à demander gentiment à la dame qui tient une petite échoppe s’il est possible de la prendre en photo. Elle est présente dans de nombreux magazines, elle ne dira certainement pas non. Très bon souvenir garantie !

Hantomari church

Ceci est une illustration de l'intérieur de l'église de Hantomari avec un parquet en bois et un plafond bleuÀ la fin de l’ère Edo (1600-1868), de nombreux chrétiens d’Omura accostèrent au Nord-Est de l’île de Fukue, sur une petite plage. Comme la surface habitable était trop petite, seule la moitié d’entre eux s’établirent dans cette zone alors que les autres prirent la direction de Miiraku.

La zone du débarcadère fut appelée Hantomari que l’on peut traduire par « la moitié resta ».

À partir de 1920, les habitants de Hantomari commencèrent à bâtir des plans pour la construction d’une église et c’est grâce à une donation d’Irlande que le projet vu le jour. L’église fut ainsi achevé en 1922.

Plus difficile d’accès, le lieu se mérite. En face de l’église se trouve une baie somptueuse avec une eau cristalline qui abrite un ponton où sont attachés une petite grappe de bateau de pêcheurs.

Si la plage est en galets, c’est un excellent lieu où profiter d’un bain de pieds ou d’une pause plus longue en faisant quelques longueurs.

On y vient surtout pour la petite église qui n’a rien d’ostentatoire de l’extérieur mais une fois que l’on se déchausse et que l’on pénètre à l’intérieur, la magie opère. Les couleurs blanche et bleu se marient parfaitement avec la lumière ambiante diffusée par les fenêtres de part et d’autre du bâtiment mais aussi par les deux vitraux qui se situent derrière l’autel.

Une chose est certaine : on se sent apaisé lorsqu’on foule le sol composé de lamelles de bois et patiné par le temps.

Hantomari church

Eglise de Hantomari avec une vue splendide sur la mer (île de Fukue)

Informations pratiques

Île : Fukue
Adresse : 1223 Togicho Hantomari
Horaires : 9h00 à 17h00 (16h00 en hiver)
Tarifs : gratuit
Temps de trajet : 30 minutes depuis le port de Fukue / aéroport de Fukue
www : http://www1.odn.ne.jp/tomas/hantomari.htm

Conseils pratiques

Mon astuce photo

Le grand angle est une bonne option ici puisque vous pourrez prendre l’intégralité de l’église depuis l’entrée en mode Portrait.

N’hésitez pas à vous approcher de l’autel où les jeux de lumières sont fantastiques en fin d’après-midi avec les rayons du soleil qui illuminent les vitraux.

Imochiura church

Située au Sud-Ouest de l’île de Fukue, cette église en brique rouge a pour particularité d’accueillir une petite grotte dans laquelle est logée une statue de la vierge Marie provenant de France et bénie avec de l’eau bénite de Lourdes.

Informations pratiques

Île : Fukue
Adresse : 1243 Tamanouramachi Tamanoura
Téléphone : +81 959-87-2023
Horaires : 9h00 à 17h00
Tarifs : gratuit
Temps de trajet : 60 minutes depuis le port de Fukue / aéroport de Fukue
www : https://www.discover-nagasaki.com/spots/detail/528

Ancienne église de Gorin – Former Gorin church

Située à l’Ouest de l’île de Hisaka en face du port de pêche de Naruseto, l’ancienne église de Gorin a été construite en 1881 et a été déplacé sur le site actuel en 1931.

Si les planches et les tuiles en bois la rende charmante, on ne peut qu’être subjugué par l’intérieur qui oscille entre un doux mélange de sobriété et de raffinement. Ici, tout est encore dans son jus et le confessionnal avec ses rideaux rouges vifs trône juste à côté de fenêtres dont les volets coulissants nous rappelle que nous sommes bien au beau milieu de la Japonésie.

L’ancienne église de Gorin est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

La nouvelle église de Gorin a été construite juste à côté en 1985 mais elle est fermée au public. Une messe est célébrée tous les derniers samedi du mois à 10h00.

Si vous souhaitez visiter l’endroit, il faut réserver au préalable au centre d’information des églises de Nagasaki via le site internet ou par téléphone. Il faudra également prendre vos précautions pour les transports puisque le lieu n’est pas accessible en voiture. On peut s’y rendre à pied, en bateau-taxi ou en bateau de pêche.

Sur le chemin qui mène à l'église de Gorin au bord des eaux turquoises sur l'îles de Fukue et intérieur du bâtiment tout en bois

Sur le chemin de l’église de Gorin (île de Hisaka)

Informations pratiques

Île : Hisaka
Adresse : 993-11 Warabicho | Warabi-machi
Téléphone : +81 95-823-7650
Horaires : 9h00 à 17h00
Tarifs : gratuit
Temps de trajet : variable en fonction de votre mode de transport
www : https://www.discover-nagasaki.com/spots/detail/528

Conseils pratiques

Mon astuce photo

Pour une composition sympathique, montez sur le petit rocher faisant face de l’entrée de l’ancienne église et si vous disposez d’un objectif grand angle, vous pourrez obtenir sur le même plan la totalité de l’église, l’arbre et le port de Naruseto en fond.

Merci à Manuel Sanchez pour l’astuce !

3. Profiter des paysages de Goto

Gyogasaki park

Situé au Nord de l’île de Fukue, ce parc est un excellent moyen pour se reposer, en prendre plein les yeux et apprécier différentes variétés de fleurs tout au long des saisons :

  • Colza au Printemps ;
  • Hortensia pendant la saison des pluies ;
  • Tournesol en Eté ;
  • Cosmos en Automne.

Illustrations de colza, hortensia, tournesol et cosmos au parc GyogasakiOn peut apprécier toutes sortes de variétés de fleurs au fil des saisons au Nord de l’île de Fukue

Informations pratiques

Informations pratiques

Île : Fukue
Adresse : 1218-1 Kishikumachi, Kishiku
Temps de trajet : 60 minutes depuis le port de Fukue / aéroport de Fukue

Conseils pratiques

Mon astuce photo

Pensez à varier les prises de vue avec des macros mais aussi des plans plus larges incluant la mer en dernier plan. Si vous arrivez à capturer le coucher de soleil, c’est la photo de l’année assurée !

Plage de Takahama

Ceci est un dessin de la plage de Takahama située à l'Ouest de l'île de Fukue au JaponAvec sa plage de sable blanc ainsi que ses eaux cristallines, la plage de Takahama est une des plus célèbres de l’île.

Ce n’est pas pour rien que cette plage a été élu une des 100 plus belles plages du Japon.

Mon astuce photo : sur le chemin, tournez à droite juste avant le tunnel et rendez-vous en haut de la colline afin de surplomber la plage et prendre un cliché inoubliable.

Situé sur la côte Ouest de l’île de Fukue, cela peut-être l’endroit idéal pour profiter des joies de la mer en fin de journée et se baigner tout en profitant d’une vue imprenable sur le coucher de soleil.

Informations pratiques

Île : Fukue
Adresse : 1218-1 Kishikumachi, Kishiku
Temps de trajet : 60 minutes depuis le port de Fukue / aéroport de Fukue
www : https://www.discover-nagasaki.com/spots/detail/241

Phare de Osezaki

Ceci est un dessin du paysage du phare de Osezaki situé à l'Ouest de l'île de Fukue au JaponLes paysages ici sont plus accidentés, avec de magnifiques falaises qui tranchent avec ce que l’on peut voir habituellement sur les différentes îles.

Si un phare a été construit en 1871, le monument actuel date de 1971.

Il se trouve au bout d’une petite bande de terre et surplombe les alentours. Si la vue est fantastique notamment au coucher du soleil, elle se mérite puisque c’est au bout d’une demie-heure de marche qu’on accède au phare.

On peut également l’observer de très loin depuis une plateforme.

Photos du paysage autour du phare de Osezaki à Goto avec une mer aux multiples couleurs et beaucoup de verdure

Phare de Osezaki (île de Fukue)

Informations pratiques

Île : Fukue
Adresse : Tamanouramachi Tamanoura
Téléphone : +81 959-87-2211
Temps de trajet : 60 minutes depuis le port de Fukue / aéroport de Fukue
Accès au phare : 30 minutes de marche depuis le parking
www : https://www.discover-nagasaki.com/spots/detail/239

Conseils pratiques

Mon astuce photo

Sur la route qui vous mène au phare, arrêtez votre véhicule au point d’observation situé à gauche afin d’avoir une vue d’ensemble des falaises et du phare au loin.

Poursuivez votre route et vous trouverez un parking. Vous pourrez alors emprunter un petit sentier qui vous mènera droit vers le phare. Attention cependant, cette marche d’une trentaine de minutes demande une bonne condition physique surtout en été : si l’aller se fait en descendant, tout le retour se fait donc en montant.

Mont Onidake

Ce cône s’est formé suite à l’éruption d’un volcan il y a plusieurs milliers d’années. Contrairement à sa base recouverte d’arbres, on trouve uniquement de l’herbe à son sommet car on brule toute la superficie une fois tous les trois ans.

Du haut de ses 315 mètres, le volcan aujourd’hui inactif est un excellent point de vue pour observer la ville de Fukue ainsi que les îles alentours.

Vous pourrez également profiter du lieu pour vous rendre à l’observatoire astronomique une fois la nuit tombée afin d’observer les étoiles de très près en utilisant le télescope de la station. Pour ce faire, il vous faudra réserver en amont.

Photos du mont Onidake et du chemin verdoyant qui mène au sommet et vue sur la ville de Goto, la mer et des îles environnantes.

Informations pratiques

Île : Fukue
Adresse : Yoshidacho, 799-5, Goto
Téléphone : +81 959-74-5469
Horaires : 18h00 à 22h00
Entrée : 300 yens (adulte), 150 yens (étudiant), 100 yens (enfants)
Temps de trajet : 10 minutes depuis le port de Fukue / aéroport de Fukue

Conseils pratiques

Mon astuce photo

N’hésitez pas à prendre le mont Onidake de loin pour mettre en valeur sa forme conique puis une fois arrivé au sommet, le champ des possibles est énorme avec une vue à 360 degrés sur la ville de Fukue, les petites îles et la mer.

C’est probablement le meilleur endroit pour capturer la voie lactée la nuit venue par temps de Nouvelle lune.

Observatoire Origami

Situé au Nord-Est de l’île de Hisaka, l’observatoire Origami a été construit en 2002. Les locaux souhaitaient avoir une vue imprenable sur leur île et les environs. Deux points d’observation ont ainsi été construit à quelques dizaines de mètres l’un de l’autre et ils permettent d’admirer le paysage sur 360 degrés.

SE LOGER SUR LES ÎLES GOTO

Tsubaki Hotel : design x qualité

Situé juste en face du port de Fukue, cet établissement de type occidental et très récent est une très bonne option pour poser vos bagages.
À une dizaine de minutes de l’aéroport et à moins de 5 minutes à pied de l’embarcadère, l’hôtel est idéalement situé.

Hormis la localisation, j’ai apprécié également les chambres qui disposent de tout le confort nécessaire, la propreté des lieux et l’atmosphère générale.

Le petit déjeuner buffet servi dans le restaurant permet de bien commencer la journée.

Comptez environ 20 000 yens par nuit pour deux personnes : par ici pour en savoir plus et réserver votre chambre.

Nordisk Village : glamping x sérénité

Situées en dehors de la ville, quelques tentes de luxe se dressent sur un terrain non loin de la plage.

Disposant de tous les équipements nécessaires (j’ai apprécié la climatisation même si cela n’est pas très écologique c’est indispensable sur Goto), chaque tente est dotée d’une literie confortable et de canapés.

À l’extérieur de chacune d’elles, on retrouve une petite terrasse en teck avec une table de jardin et un hamac pour se reposer l’après-midi ou bien passer une agréable soirée.

Il s’agit ici d’un bel exemple de rénovation puisqu’il s’agissait d’une ancienne école auparavant. Le bâtiment principal à ainsi été entièrement refait et accueille dorénavant une grande pièce à vivre commune, trois chambres et un restaurant (très bonne adresse pour manger soit dit en passant, cf. mon avis plus bas).

Seule ombre au tableau, les tarifs sont assez élevés mais c’est clairement une expérience à vivre le temps d’une nuit si votre budget vous le permet, tout comme peut l’être une nuit dans une auberge traditionnelle (ryokan).

Si vous vous sentez l’âme d’un aventurier, il ne vous reste plus qu’à réserver votre tente.

Intérieur des tentes luxueuses du Nordisk Village à Goto et vue générale des tentes éclairées le soir

BIEN MANGER À GOTO : LES SPÉCIALITÉS

L’archipel compte un certain nombre de spécialités et je vous propose de faire un petit tour en cuisine avec moi.

Produits de la mer

Illustration des produits de la mer à GotoSi vous êtes à la recherche de produits locaux fraîchement pêchés, vous serez aux anges dans n’importe quel restaurant sur l’île.

L’un des gros avantages des îles Goto c’est qu’elles baignent dans une mer très riche en poissons de variétés diverses.

Servi frais ou cuit, on apprécie le poisson sous toutes ses formes ici !

  • Unidon : un bol de riz surmonté d’oursins frais (servi uniquement en mai et juin) ;
  • Oni-saba-zushi : fines tranches de maquereaux marinés dans du vinaigre ;
  • Nigiri-zushi : assortiments de sushi ;
  • Sashimi ;
  • Mizuika-no-ichiyabashi : calamars séchés ;
  • Thon bluefin : une espèce de thon rouge, la plus savoureuse servie en sashimi ;
  • Katoppo-no-misoyaki : poisson coffre rempli de pate de mugi miso, de sake, d’onions konegi et de sauce mirin, le tout grillé.

Produits de la terre

La terre de la région bénéficie d’un climat très généreux. Ainsi, contrairement à une grande partie de l’archipel nippon, il est possible de faire deux récoltes de riz par an ici.

La cuisine japonaise est très variée et il y a des plats à ne pas surtout pas rater ici :

  • Goto Tenobe udon : façonnées à la main avec de l’huile de camélia et séchées par la brise marine.
  • Porc pané : tranches de porc de Goto pané sur un bol de riz
  • Bœuf de Goto : viande d’excellente qualité, juteuse et savoureuse (équivalent du bœuf de Kobe). Il est possible de trouver des menus aux tarifs raisonnables en ville.
  • Bœuf de Goto Korokke : on retrouve aussi cette viande enrobée de panure sous forme de croquette panée

Dessins de différents plats célèbres de Goto avec les udon et le bœuf

Le saviez-vous ?

Les Goto Tenobe udon sont l’un des trois types de udon les plus connus au Japon avec les Sanuki udon de Kagawa et les Inaniwa udon de Akita.

Kakigoya Konne Konne

Ce restaurant est d’inspiration japonaise et italienne.

Situé au niveau du port de Fukue, Konne Konne propose une cuisine fusion bien structurée mariant les produits de la mer et les saveurs de l’Italie.
C’est dans une petite pièce charmante à la décoration raffinée que vous pourrez tester les plats de ce restaurant intimiste où vous ferez le plein de bonnes ondes le temps d’une soirée.

Informations pratiques

Etablissement : かきごや こんねこんね
Île : Fukue
Adresse : 1 Chome-9-1 Higashihamamachi, Goto
Téléphone : +81 909-95-0053
Horaires : 18h00 à 23h00 (fermé le mardi)

Matoi zushi

Situé dans la petit ville portuaire de Tomie, Matoi zushi est un petit trésor bien caché.

On y déguste de la cuisine japonaise, tranquillement assis sur des tatamis. Les plats s’enchaînent à tel point que la table ne suffit même plus à accueillir comme il se doit les innombrables mets proposés.

La nourriture est excellente et le rapport qualité prix ne pourra que séduire les foodies les plus avertis puisqu’il faut compter une trentaine d’euros pour une multitude de plats que je n’ai moi-même pas pu terminer, à mon plus grand regret.

Informations pratiques

Etablissement : まとい寿司
Île: Fukue
Adresse : 164-4 Tomiemachi Tomie, Goto
Téléphone : +81 959 86 0214
Horaires : 11h00 à 14h00 puis 17h00 à 21h00

Sotonoma café

Situé à moins de 5 minutes de l’aéroport de Fuke et à une dizaine de minutes du port, ce café cosy est une bonne option pour un lunch ou recharger les batteries durant l’après-midi.

Informations pratiques

Etablissement : ソトノマ/外の間
Île : Fukue
Adresse : 1348-1 Tsutsumimachi, Goto
Téléphone : +81 959-88-9081
Horaires : 9h00 à 17h00 (fermé le mardi)

Shikinoaji Yakko

En plein centre ville, ce restaurant de type sushi-ya propose également d’autres produits de type tempura mais l’accent est tout de même mis sur les sashimi. Si vous souhaitez tester la cuisine des îles Goto, c’est définitivement le lieu où vous rendre sans hésiter.

Le maître sushi est non seulement très talentueux mais également très sympathique. Vous pourrez soit vous asseoir à table au rez-de-chaussée, soit sur des tatami dans les pièces du premier étage.

Très bon choix pour passer une agréable soirée dans un restaurant hors d’âge !

Informations pratiques

Etablissement : 四季の味 奴
Île : Fukue
Adresse : 4-10 Chuomachi, Goto
Téléphone : +81 959-72-3539
Horaires : 17h00 à 23h00 (fermé le dimanche)

Tao Flat

Situé dans le complexe de glamping Nordisk Village, excentré de la ville de Fukue, ce restaurant dispose d’un charme certain et respecte la philosophie du glamping (respect de la nature, de l’agriculture et plus globalement des îles Goto).

Le bâtiment qui accueille l’établissement est une ancienne école.

Une grande table en bois orne le milieu de la salle. De part et d’autres, d’autres tablées permettent d’accueillir de petits groupes de clients. L’ambiance se veut zen avec un style de type camping chic au design épuré.

J’ai eu l’occasion de tester les plats lors d’un déjeuner mais aussi d’un dîner et j’ai été conquis. Tao Flat dispose de très bons cuisiniers.

J’ai notamment mangé un plat thaïlandais à midi et une multitude de petits plats à la sauce des îles Goto lors du dîner (avec notamment le fameux bœuf de Goto) qui m’ont donné entière satisfaction. Je recommande vivement.

D’ailleurs, Fabrice du blog Instinct Voyageur s’est aussi rendu à Goto et il a aussi apprécié la cuisine du Tao Flat. Il en parle dans son article sur l’archipel Goto.

Tao Flat est également un producteur de produits de la région tels que des sels de bains, de l’huile de camélia, … Tous ces articles sont vendus au restaurant.

Informations pratiques

Etablissement : 田尾フラット
Île : Fukue
Adresse : 1233-1 Tomio Tomoe, Goto
Téléphone : +81 959-86-3545
Horaires : 11h30 à 17h00 puis 18h00 à 22h00 (fermé le mercredi)
Tarifs : déjeuner entre 900 et 1300 yens ; dîner à partir de 5000 yens

AUTRES INFORMATIONS UTILES

Respect de l’environnement

La région a souhaité mettre en place un certain nombre de mesures afin de réduire l’impact environnemental : la location de voitures électriques ou bien encore la production d’énergie via des éoliennes ou les courants marins en sont le parfait exemple.

Le saviez-vous ?

Le courant de Tsushima remonte la mer du Japon et passe donc par l’archipel des îles Goto ce qui permet à cette zone de bénéficier d’un climat tempérée toute l’année

Vocabulaire de Goto

Comme dans chaque région du Japon, les îles Goto disposent de son propre dialecte. Je vous propose donc quatre mots japonais typique de la région. Si vous les prononcez sur place, attendez-vous à ce que votre interlocuteur soit extrêmement surpris !

Min
Sens : droite / oreille / eau
Japonais traditionnel : migi / mimi / mizu

Mijoka
Sens : mignon
Japonais traditionnel : kawaii

Idda
Sens : combien coûte ?
Japonais traditionnel : ikura

Bohito
Sens : tout
Japonais traditionnel : zenbun

AVANT DE VOUS LAISSER

Fukue est facile d’accès pour peu qu’on coche cette destination dans son circuit et que l’on souhaite vraiment sortir des sentiers battus le temps d’une parenthèse envoûtante.

Si vous cherchez un endroit préservé du tourisme de masse et qui vous permette à la fois d’assouvir votre soif de connaissances tout en vivant de belles aventures en pleine nature, vous n’allez pas être déçu.

Cet article a été rédigé suite à un voyage de presse organisé par Wondertrunk et la ville de Goto

L’intégralité de ce city-guide et mes différents avis ainsi que mes coups de cœur ont été rédigé en toute objectivité et je n’ai en aucun cas été influencé. Cela fait partie intégrante de ma charte professionnelle.