Parmi tous les plats exotiques au Japon, si vous pouvez tester le basashi, faites le sans hésiter.

Que vous soyez un foodie ou tout simplement curieux voire un peu aventurier, cette expérience est faite pour vous !

Plus dans Conseils aux voyageurs Expérience Gastronomie


Je vous vois déjà avec vos yeux ouverts bien grands en vous posant des questions :

  • de la viande de cheval en sashimi ?
  • de la viande de cheval crue ?

Vous savez quoi ?

Vous avez raison.

En voilà un truc sympa à tester vous ne trouvez pas ?

Au Japon, le sashimi de cheval s’appelle basashi.

La légende veut que ses origines remontent au XIXème siècle : piégés durant près de 60 jours dans un château à Kumamoto lors d’une bataille, des samouraï durent se résoudre à se nourrir avec la viande de leur monture afin de survivre.

Le basashi est une des spécialités de la ville de Kumamoto. On en trouve cependant ailleurs : j’en ai mangé à Fukuoka, dans un izakaya.

Il existe trois principales sortes de basashi :

  • Viande maigre
  • Viande grasse
  • Viande marbré

On le sert traditionnellement avec de la sauce soja et du wasabi. On le déguste de la même manière qu’un sashimi de poisson.

Evidemment, lorsque le plat est arrivé sur la table, je me suis demandé si j’allais tenter le coup…

Vous imaginez bien, manger de la viande de cheval crue, ce n’est pas quelque chose qu’on fait tous les jours.

Mais justement, c’est parce qu’on n’a très peu de chances de manger une telle viande dans des conditions optimales qu’il fallait que je me lance.

Au niveau des saveurs ?

Étrangement,  le goût de la viande maigre m’a fait penser à un sashimi de poisson mais je ne saurais dire exactement lequel : un doux mix entre du thon rouge et du saumon.

En revanche ?

La viande grasse fait clairement penser à de la viande mais coupée de la sorte c’est franchement délicieux.

Si vous pensez qu’il est très mauvais de manger de la viande crue, ne craignez rien. Avant de vous être servi, le basashi a été traité à -20°c durant 48 heures.

Entre nous, vous auriez tort de vous priver de cette petite découverte gustative !

Alors gardez ça bien au chaud dans vos notes.