Trois semaines au Japon est selon moi la durée idéale pour une premier voyage sur l’archipel nippon. Je vous propose quelques lieux incontournables à visiter pendant votre séjour pour vous aider à préparer votre voyage.

Si vous n’avez pas lu mon article sur le un voyage type de deux semaines au Japon que je propose, je vous invite à le lire. Vous y trouverez de quoi établir la base de votre voyage de trois semaines. Au menu, vous retrouverez les quartiers des deux villes à sillonner  durant votre périple sur l’archipel nippon. Une fois que vous aurez lu cet article, je suis sûr que vous pourrez bâtir sans problème votre planning sur deux semaines, vous pourriez aussi l’étendre à trois semaines.

Je vous propose de retrouver dans cet article d’autres zones à visiter si vous disposez d’assez de jours dans votre voyage ou si vous désirez visiter d’autres lieux.

Plus dans Itinéraires


Vous me demandez assez souvent si en quinze jours, il est possible de visiter plus de lieux que Tokyo et Kyoto. La réponse est oui évidemment, à condition de ne pas chercher non plus à trop vouloir en faire sous peine de rendre votre voyage un peu épuisant en changeant d’hôtels régulièrement notamment. Disposer de plus de temps au Japon vous permettra d’en voir plus en allégeant le rythme des visites.

Un voyage de trois semaines au Japon sera une expérience dont vous vous rappellerez longtemps.

Hiroshima

La logique du voyage qui atterrit à Tokyo est généralement d’organiser son voyage du Nord au Sud : il débutera d’abord sa visite à Tokyo pour continuer par Kyoto. À 2h30 de shinkansen de Kyoto, il serait dommage de vous priver d’une autre ville historique rendue malheureusement célèbre par la tragédie du 6 août 1945.

En bord de mer, cette ville est entourée par les montagnes. Si son intérêt provient de son histoire, cette ville recèle aussi de petites merveilles qu’il ne faudra pas rater.

Les lieux incontournables liées à la tragédie

Parc et GenbakuSi le dôme de Genbaku est vraisemblablement le monument le plus connu, ne ratez surtout pas le parc du mémorial de la paix pour terminer par le musée de la paix. Ces trois lieux se trouvent au même endroit. Il ne vous faudra que quelques minutes à pied pour rejoindre le parc du dôme de Genbaku et le musée du parc. Petit conseil, laissez vous assez de temps pour visiter le musée. Une fois à l’intérieur, vous serez vraisemblablement ému et déconnecté du temps. Afin d’en profiter pleinement, laissez vous une bonne heure et demie.

Les autres visites traditionnelles pour une première

Si vous disposez d’assez de temps (une après-midi par exemple), voici deux lieux que j’affectionne tout particulièrement et qui sont à faire pour un premier périple à Hiroshima :

Château d'HiroshimaLe château d’Hiroshima tout d’abord. Même si il n’est pas extrêmement imposant (quoique), son intérêt vient du fait qu’il a été reconstruit partiellement et qu’il dispose d’un charme bien particulier. La tour principale qui a été rebâtit est recouverte de bois,  comme à l’origine et croyez moi, on ne voit pas des châteaux comme celui-ci de partout. La meilleure vue selon moi ne se trouve pas au pied du bâtiment mais bien plus loin, en dehors des douves. Vous pourrez prendre une photo du château entouré des douves remplie d’eau, un cliché qui vaut le détour.

À l’intérieur du château, vous découvrirez notamment un musée retraçant l’histoire du château, à ne pas manquer assurément.

Séance photo au shukkei enLaissez vous emporter par les émotions en parcourant le magnifique jardin Shukkei-en. Il s’agit certainement de l’un des plus beaux jardins japonais que j’ai pu contempler durant mes voyages sur l’archipel. Vous pourriez y rester une journée entière en prenant le temps d’admirer toutes ses richesses. Là aussi, vous aurez tout loisir de prendre de magnifiques photos. Avec un peu de chance, vous verrez des couples en tenues traditionnelles se faire photographier avant leur mariages.

Les galeries commerciales recouvertes sont aussi un bon moyen de passer son temps (rapidement) simplement pour s’imprégner de l’ambiance qui y règne et de voir défiler les enseignes et les odeurs des petites échoppes hautes en couleurs.

Vous souhaitez avoir un avant goût de cette ville, vous pouvez alors lire un de mes articles qui vous propose une visite guidée de Hiroshima.

Combien de temps rester à Hiroshima : un jour et demi.

Miyajima

Journée à MiyajimaUne fois à Hiroshima, impossible de ne pas vous rendre sur l’île sacrée de Miyajima. Si certains touristes se contentent de débarquer en ferry pour se prendre en photo devant le tori sur l’eau ou le sanctuaire d’Itsukushima, il serait bien dommage de vous arrêter là. Miyajima recèle de petits trésors : dominant le sanctuaire d’Itsukushima, ne ratez pas le Senjokaku. Ce bâtiment est resté inachevé après la mort d’un shogun. Vous y trouverez à l’intérieur des peintures splendides. Si certaines ont été usées par le temps et l’air marin, d’autres ont été restaurées pour notre plus grand plaisir.

Si le temps le permet, empruntez une télécabine jusqu’en haut du mont Misen où vous aurez une vue imprenable à 360 degrés sur les alentours. Les plus sportifs pourront aussi choisir de marcher jusqu’en haut puisqu’il existent des sentiers prévus à cet effet.

Miyajima regroupe également un certains nombre de temples de taille plus modeste mais qui valent aussi le détour. Ne repartez pas de l’île sans un paquet de momiji, ces petits gâteaux à l’érable fourrés à différents parfums. Je vous invite à lire un article provenant d’un de mes carnets de voyage sur mon excursion sur l’île de Miyajima.

Combien de temps rester à Miyajima : un jour et demi.

Comment se rendre à Miyajima : prenez le train de la gare d’Hiroshima jusqu’à Miyajimaguchi, trajet de 30 minutes, pour 410 yens (gratuit si votre JR Pass est activé). Prenez ensuite le ferry pour Miyajima, trjate de 10 minutes, pour 170 yens (gratuit si vous disposez du JR Pass).

Fukuoka

Je vous propose de quitter l’île principale du Japon (Honshu) pour aller à Kyushu. Au Sud d’Hiroshima (comptez moins d’1h30 en shinkansen) se trouve Fukuoka. Beaucoup moins connue que les principales villes de Honshu, Fukuoka est une ville intéressante : ne ratez surtout pas les yatai, ces petites baraques au bord de la rivière où vous pourrez manger pour des prix défiants toute concurrence. Le soir venu, avec les lampions et la fumée s’échappant de ces petites constructions, c’est vraiment magnifique.

J’apprécie surtout Fukuoka puisqu’il s’agit d’une bonne porte d’entrée sur le Nord de Kyushu. Vous pouvez tout à fait établir votre camp de base dans cette ville et rayonner en train aux alentours avec deux villes à ne pas rater.

Nagasaki

Parc de la paixRendue tristement célèbre par la bombe atomique tout comme Hiroshima, Nagasaki dispose également d’un musée et d’un mémorial de la paix. En un jour, vous n’aurez aussi vraisemblablement pas le temps de visiter la ville de A à Z.

Flâner dans la ville en prenant le tramway, votre journée sera bien remplie. Nagasaki n’est pas une ville tentaculaire avec des immeubles gigantesques. C’est une ville parfaite pour laissez votre guide de voyage dans votre poche, de sortir à un arrêt de tramway et de vous perdre dans les petites rues pour tomber sur des petites merveilles.

Combien de temps rester à Nagasaki : une journée.

Comment se rendre à Nagasaki : en train depuis la gare de Hakata (Fukuoka), trajet direct d’un peu moins de 2 heures, pour un peu plus de 2,800 yens et évidemment gratuit si votre JR Pass est activé.

Beppu

Sources de BeppuAppréciez les paysages et les rizières qui défileront sous vos yeux dans le train vous emmenant à Beppu. Encore beaucoup de choses à faire ici. Cette ville est très connue pour ses sources chaudes. Vous pourriez par exemple acheter un pass qui vous permettra de visiter différents lieux à travers le « Jigoku tour » : vous pourrez ainsi y voir notamment une source bouillonnante bleu azur où on y fait cuir des œufs, une source rouge. Vous aimez les crocodiles, vous serez servis dans un des huit lieux compris dans le tour.

Si vous souhaitez voir des singes en milieu naturel, pas de problème, un bus vous emmènera dans un forêt non loin de la gare de Beppu.

Ne boudez pas votre plaisir et tenter l’expérience du onsen en milieu naturel. Situé au Nord de la ville, en haut de la montagne, vous pourrez vous relaxer dans les bains chauds et même tester les bains de boue, une expérience à ne pas rater !

Combien de temps rester à Beppu : une journée.

Comment se rendre à Beppu : en train depuis la gare de Hakata (Fukuoka), trajet direct d’un peu moins de 2 heures, pour un peu plus de 3,500 yens et évidemment gratuit si votre JR Pass est activé.

Okinawa

Ce n’est pas parce qu’on se trouve au bout du monde que nous devons faire une croix sur le farniente. Si il y a déjà de quoi faire en trois semaines, Okinawa pourrait être un endroit à tester. Si vous restez un mois au Japon entre le mois de mai et le mois d’octobre, pensez sérieusement à l’option Okinawa.

Plage de sable blanc à MiyakoSi l’île principale regorge de touristes, je vous recommande de vous rendre plus au Sud, sur une petite île, à Miyakojima. Croyez-moi, le dépaysement sera garanti. Si vous aurez du mal à trouver des locaux parlant anglais et trouver des cartes avec un menu anglais dans les restaurants, vous arriverez tout de même à vous faire comprendre avec des mots basiques en anglais ou en utilisant le langage des signes. Ne soyez pas effrayés, je vous assure que vous vous souviendrez longtemps de cette expérience !

Oubliez les visites culturelles, Miyakojima vous offrira de magnifiques plages de sable blanc et une eau turquoise. À vous le farniente à la japonaise !

Combien de temps rester à Miyakojima : de 5 à 7 jours

Comment se rendre à Miyakojima : en avion, au départ de nombreuses grandes villes (Tokyo, Kyoto, Hiroshima, Fukuoka, …). Avec le programme oneworld Yokoso (si vous prenez votre long courrier avec un membre de l’alliance oneworld, comme British Airways par exemple), Japan Airlines propose des réductions sur les vols intérieurs au Japon. Un aller Fukuoka / Miyakojima et un retour Miyakojima / Tokyo vous coûtera 30,000 yens.

Quelques conseils

Avant d’établir votre planning, je vous conseille de vous faire à l’idée que vous ne pourrez pas tout voir de façon exhaustive durant votre séjour. Il est évident que plus vos vacances seront longues, plus vous pourrez séjourner un peu plus dans  chaque endroit. Entre nous, souhaitez vous sauter d’un train à l’autre, d’un hôtel à l’autre pour prendre en photo le maximum de lieux ou ne serait-ce pas plutôt judicieux de se détendre et de profitez de ce que le Japon à vous offrir ?

Si vous n’êtes pas convaincu par Miyakojima, laissez moi vous dire que c’est un petit paradis sur terre. Lors de mes deux séjours là-bas, je n’ai croisé qu’un couple d’occidental. Tous les touristes sont japonais. À vous l’immersion totale, le soleil, le sable blanc, la mer turquoise et les couchers de soleil magnifiques..

Le coût de la vie n’est pas plus élevé qu’ailleurs au Japon (et pourtant tous les produits sont importés). Si vous souhaitez séjourner sur Miyakojima, je vous conseille de louer une voiture, pour cela il vous faudra faire traduire votre permis de conduire français auprès d’un bureau de la JAF dans une grande ville avant de voler vers Miyakojima.

Le JR Pass peut vous permettre de faire de belles économies au Japon mais pas toujours. Pour tout savoir sur le JR Pass et pour savoir si il vous serait rentable, n’hésitez pas à consulter mon guide pratique sur le JR Pass.