Le tendon (bol de riz surmonté de légumes enrobés dans de la friture) est un plat que j’adore au Japon et j’ai trouvé un restaurant à Paris qui reproduit les saveurs de ce plat à l’identique.

Les voyages favorisent grandement la découverte de cultures. La cuisine fait partie intégrante de la culture d’un pays et lorsque j’atterris à Roissy, j’aime retrouver sur Paris ce que j’ai pu déguster lors de mes périples.

Plus dans Avis


On commence cette première série de billets culinaires avec un restaurant qui propose le tendon, un de mes plats japonais préféré.

Le tendon : c’est quoi ?

TendonUn bol de riz avec une touche de sauce douce recouvert de légumes et de crevettes frits. Dit comme ça, cela ne semble pas extraordinaire mais croyez-moi, ce plat bien préparé est un délice, un régal pour les papilles.

Pas évident de trouver un cuisinier à Paris capable de reproduire à l’identique les saveurs d’un tendon que l’on trouve sur le sol nippon.

 

 

Enishi : un restaurant familial

Tendon chez EnishiAu niveau des restaurants japonais à Paris, si j’avais déjà trouvé la perle rare niveau ramen, il fallait que je dégote un endroit où déguster un tendon digne de ce nom. Pas facile et après avoir parcouru les restaurants de la rue Sainte-Anne sans succès, je m’étais dit qu’il allait être bien difficile de pouvoir goûter de nouveau un tendon plein de saveurs.

C’était sans compter sur une de mes connaissances qui m’a fait découvrir un petit endroit qui ne paye pas de mine il y a deux ans, tout près de Montmartre : Enishi est un restaurant géré par une famille japonaise qui a à cœur de proposer un service et une cuisine pleine de saveurs.

Chawan mushiIci, tout est question d’harmonie entre la qualité des produits et le service proposé. En guise d’amuse-bouche, un chawan mushi (flan  aux oeufs) ci-contre où on y trouve notamment des champignons et des crevettes. Vous pourrez ensuite apprécier quelques tomates cerise napées d’une sauce légère bien assaisonnée.

Tout le personnel est au petit soin et on est loin de la plupart des restaurants de la rue Sainte-Anne où les serveurs, pressés, se bousculent et vous amènent les plats en grimaçant et où on vous fait comprendre à demi-mot qu’il serait sage de rapidement quitter les lieux une fois le repas terminé.

Des plats qui sentent bons le Japon

SukiyakiAlors oui et trois fois oui, le tendon est impeccablement réalisé mais j’apprécie aussi les autres plats parfaitement maîtrisés par les cuisiniers du restaurant.

J’y ai déjà testé les sushi qui sont de très belle facture grâce à la qualité des poissons choisis. Le sukiyaki (sorte de pot-au-feu) ci-contre est lui aussi divin et méritera sans nul doute que vous repoussiez les portes de cet établissement afin que vous le testiez.

 

Un bon rapport qualité / prix

Carte des menusChacun de nous le sait, la qualité a un prix. Reste à savoir si les tarifs sont honnêtes. Lorsqu’on parcourt la carte des menus, on serait tenté de dire que les prix sont élevés si on compare avec les cartes des restaurants de la rue Sainte-Anne. En effet, chez Enishi, les prix oscillent entre 25 et 30 euros pour un plat hormis les nouilles et donburi qui sont autour de 20 euros.

Alors est-ce que les prix reflètent la qualité des produits que l’on a dans l’assiette / le bol ?

J’aurais apprécié que le tendon soit un peu moins cher car entre nous, j’en mange pour l’équivalent de 5 à 8 euros au Japon mais que voulez-vous, nous sommes en France et retrouver les mêmes saveurs ici, cela a un prix. De plus, la qualité des sushi est très bonne. Dans la capitale, un seul restaurant avait réussi à détrôner Enishi en terme de qualité de poissons mais j’avais aussi payé le prix fort (plus de 100 euros).

Le meilleur gage de qualité d’un restaurant, ce sont les avis des clients. J’ai récemment amené deux amis chez Enishi. Ils ont eux aussi plusieurs voyages au Japon à leur actif et ils m’ont indiqué avoir été conquis par les plats qu’ils avaient dégusté. Le prix n’a pas été remis en cause.

Informations pratiques

Un petit conseil, le restaurant ne dispose pas de places illimitées et il est bien souvent complet, surtout le samedi. Pensez à téléphoner et réserver vos places à l’avance. Il y a généralement deux, voire trois services.

 

Enishi

67, rue Labat

75018 Paris

Métro : Chateau Rouge (ligne 4)

Ouverture : 12h30 – 14h30 et 19h00 – 22h30

Fermeture : Dimanche, lundi midi et jours fériés

Téléphone : 01 42 57 32 14

 

[dropcap]A[/dropcap]vez-vous un restaurant japonais un peu atypique à conseiller à Paris ou ailleurs ? Où avez-vous mangé vos meilleurs ramen ? Cela va vous surprendre mais après des dizaines de villes visitées au Japon, j’ai dégusté les meilleurs ramen ici même, à Paris !