Pour celles et ceux qui me suivent, vous êtes déjà au courant que je m’envolerai au Japon le temps d’une semaine très prochainement : c’est l’opportunité rêvée pour moi de rendre très concrets de nombreux conseils pratiques que vous trouvez sur le blog.

Fin Mars, j’ai décidé un peu sur un coup de tête de me rendre au Japon en pleine période de floraison des cerisiers afin de jouer le rôle de guide pour un proche. Je n’avais donc absolument rien organisé, à un mois du départ.

Plus dans Carnets de voyage


Je vous propose de suivre un rapide pas à concernant l’élaboration de ce séjour. Sachez que je partagerai ce voyage avec vous à travers de nombreuses photos postées sur mes différents réseaux sociaux : je vous invite donc à me suivre sur Twitter et Instagram sans oublier ma page Facebook.

Gestion du billet d’avion

Plus on achète tôt ses billets d’avion et moins c’est cher : voilà qui est faux et archi-faux (!!) Saviez-vous que la meilleure fenêtre de réservation se trouve entre 8 et 6 semaines avant le départ ? Cependant, si vous voyagez comme moi en pleine période de floraison de cerisiers, c’est un peu une exception : n’hésitez pas à acheter vos billets un peu plus tôt.

En ce qui me concerne, j’ai réservé mes vols un mois avant le départ et pourtant, j’ai dégoté un prix assez raisonnable : avec une escale de seulement quelques heures, mes vols m’ont coûté un peu plus de 800 euros après une petite semaine de monitoring sur les comparateurs de vols.

Gestion du planning

Je n’ai pas eu besoin de me creuser trop la tête pour savoir dans quels lieux je me rendrai durant cette semaine au Japon : cela ne m’a donc pas pris trop longtemps. Je sais que le choix des itinéraires est souvent la source de beaucoup d’interrogations parmi vous : vous allez voir qu’en seulement 7 ou 8 jours, on peut en voir beaucoup sans trop se presser et même en se relaxant. Vous le verrez par vous même directement sur mes réseaux sociaux. J’ai une petite astuce pour cela.

Gestion des réservations des logements

Ce n’est pas un mythe, les touristes se pressent pendant un court laps de temps au Japon le temps d’une quinzaine de jours début avril afin de profiter des sakura (floraison des cerisiers). De ce fait, les hôtels affichent quasiment tous complets et réserver un logement agréable, bien situé avec un tarif raisonnable s’avère être une mission des plus périlleuse à un mois du départ. Cependant, si la tâche est délicate, elle n’est pas impossible.

91% des établissements de Kyoto étaient par exemple complets durant mon voyage. Afin de ne pas payer des sommes considérables, j’ai simplement fait le choix de loger à une trentaine de minutes de train, à Osaka et ainsi bénéficier d’un choix d’hébergements bien plus large avec des tarifs bien plus attractifs.

J’ai également décidé de ne pas réserver d’un coup afin de profiter des annulations de voyageurs : en une quinzaine de jours, j’ai donc trouvé des hébergements qui correspondaient à mes critères.

Gestion des transports

Je vais emprunter les lignes Japan Railways de nombreuses fois en l’espace d’une semaine. Je me suis assuré de la rentabilité d’un JR Pass avant d’acheter un voucher à échanger une fois sur place. Je n’étais pas pressé par cet achat puisque la parité yens / euros est relativement stable depuis ces dernières semaines. Les voucher JR Pass ont un prix fixes en yens. Ainsi, plus l’euro se renforce par rapport au yen et plus le prix du voucher diminue.

Pour vous donner un ordre d’idée, un JR Pass de 7 jours revient au jour où j’écris cet article à un peu plus de 230 euros : idéal pour le voyage que j’ai prévu.

Gestion du budget de dépenses quotidiennes

Je pars toujours sur une fourchette qui se situe entre 4,000 et 5,000 yens par jour et par personne (hors logement) pour ne pas avoir de mauvaise surprise en sachant que sans me priver et en profitant pleinement, je ramène toujours des yens avec moi à mon retour.

Comme indiqué plus haut, le taux de change euro / yen est stable depuis que j’ai décidé de m’envoler au Japon donc je ne me préoccupe pas trop de savoir quand je vais faire mon change. Je sais tout simplement que je le ferai comme à chaque fois avant mon départ.

En cas de souci, je sais que je pourrais retirer des espèces notamment dans les supérettes 7-Eleven.

Qu’est-ce que vous retrouverez sur mes réseaux sociaux ?

De manière à ce que vous vous rendiez compte très concrètement ce qui peut être fait en moins de 10 jours au Japon, je vous ferai partager mes ressentis et de nombreux clichés durant mon périple.

Alors suivez-moi sur Twitter, Instagram avec mes « stories » en live et Facebook.

Je vous dis donc à très vite.

Rémy