PlaneteManeki - Organisez votre voyage au Japon
Situé dans la préfecture de Hyōgo, Kobe est une des principales villes portuaires du Japon.

L’histoire de la ville remonte au VIIIème siècle alors qu’on la nommait Ōwada-no-tomari (lieu d’ancrage). Elle était en effet notamment le passage obligé entre les îles de Honshu et Shikoku pour l’échange de marchandises en tout genre. Plus tard, les bateaux partirent du port pour rejoindre les côtes chinoises afin de développer le commerce avec le continent en ce qui concerne des produits recherchés (livres, objets précieux, parfums et remèdes).

En 1167, Taira no Kiyomori, véritable stratège, se fit nommé ministre des Affaires suprêmes. Avide de pouvoir, il s’arrangea pour que les femmes de son clan se marient avec des membres de la famille impériale. Il parvint ainsi à mettre sur le trône son petit-fils qui devint empereur à l’âge de deux ans. Taira no Kiyomori décidé de faire de Fukuhara la capitale du Japon en 1180 durant seulement cinq petits mois, s’attirant l’opposition de l’empereur retiré Goshirakawa. La capitale fut en 1180 avant d’être transférée de nouveau à Kyoto.

Le clan Taira fut éliminé par le clan Minamoto en 1185 à la suite de la mort de Taira no Kiyomori en 1181 après cinq ans de luttes assassines, cette période étant connue sous le nom de guerre de Genpei.

Le Japon du milieu du XIXème siècle était autosuffisant en terme de consommation. Aussi, le pouvoir ne souhaitait pas ouvrir l’accès à ses ports plus que de raisons.

C’est en 1858, après la ratification du traité Harris (ou traité d’Amitié et de Commerce) entre les Etats-Unis et le Japon que l’archipel ouvrit les ports d’Edo, Kobe, Nagasaki, Niigata et Yokohama au commerce avec l’étranger.

En 1869, la ville de Kobe, telle que nous la connaissons aujourd’hui, est officiellement fondée.

La ville connue deux catastrophes majeures durant l’histoire contemporaine :

  • Les bombes au napalm larguées sur la ville durant la seconde guerre mondiale furent près de 9,000 victimes et rasèrent un cinquième de Kobe.
  • Le terrible tremblement de terre de 1995 fut près de 6,500 morts et détruit une grande partie de la ville et des installations portuaires.

Kobe dispose de nombreux sites touristiques et est célèbre pour le bœuf de Kobe, une viande qui fond dans la bouche à la saveur sans égal.

 

Mon hébergement préféré :

Tous les articles sur Kobe



Conseils

Activités / Visites

Bars/Restaurants