J’ai décidé de tester le Capcom bar, un bar / restaurant à thème reprenant l’univers de quelques licences de la firme japonaise. Allez venez, asseyons nous au comptoir, je vous paye un verre…

Fan de l’univers de Bio Hazard (Resident Evil) depuis le premier volet de la série, cette licence de jeu vidéo de survival horror, je ne pouvais pas rater l’occasion de me rendre au Capcom bar, histoire de voir ce qu’il avait dans le ventre.

Plus dans Bars et Restaurants Expérience Itinéraires Tokyo


Le Concept du Capcom bar

ConceptSitué non loin de la gare de Shinjuku, ce bar propose à la fois des cocktails mais aussi des plats. Attention, ce n’est pas de la grande cuisine, on se rend surtout là-bas pour l’ambiance (enfin c’est ce que je croyais naïvement – oups je spoile la fin de l’article).

En effet, vous retrouverez des choses à boire ou à grignoter qui reprenne l’univers de Bio Hazard, Dragon’s Dogma, Monster Hunter, Phoenix Wright : Ace Attorney, Sengoku Basara ou bien encore Street Fighter. Autant vous le dire tout de suite, en ce qui concerne les cocktails c’est un peu (beaucoup) tiré par les cheveux, tout comme certains plats.

Le bar n’est pas très grand, il doit y avoir une trentaine de places.

Disposés un peu partout dans la pièce, des consoles et des écrans diffusant des trailers qui passent en boucle sur grand écran. Si vous vous installez au bar, vous pourrez tâter de la 3DS. Je n’y allais pas pour ça, j’avais envie de tester quelques plats. J’y reviendrais un peu plus tard.

Évidemment, nous sommes au Japon et dès le début, on nous explique qu’il est possible d’acheter des goodies liés à l’univers Capcom. Il suffit de demander aux employés.

Les règles à suivre

En arrivant dans le bar, on nous annonce les règles du bar et pour être bien sûr que tout le monde a compris, on tend les règles en anglais aux touristes étrangers.

  • On peut prendre des photos partout dans le bar mais il est interdit de filmer.
  • Le Capcom bar est un lieu d’amusement. Les jeux vidéo mis à disposition sont totalement gratuits.
  • Il est interdit de fumer dans le bar. Un espace fumeur est situé juste à l’extérieur du bar.
  • Nourriture et boisson : on commande lorsqu’on veut en sachant que les dernières commandes doivent être passées trente minutes avant chaque fin de session.
  • Goodies : les commandes doivent être passées une heure avant chaque fin de session.
  • On règle l’addition directement à sa table en espèces uniquement.

Impossible donc de faire de vidéos. Je ne comprends vraiment pas pourquoi. Le lieu est sympathique mais ce n’est surement pas la grosse folie non plus. Quant aux petites scènes jouées par les serveurs, il n’y a rien de folichon non plus pour interdire la prise de vidéos.

Allez comprendre pourquoi il faut commander les goodies une heure avant la fin de chaque session… Il y a clairement de l’abus, surtout lorsque énormément de goodies sont épuisés. Ils feraient mieux de gérer leur stock comme il faut… Je voulais acheter une coque iPhone célébrant les 30 ans de Capcom et bien il n’y en avait plus.

Cocktails et plats testés

Vous trouverez des boissons alcoolisées ou non et de quoi faire un repas des plus sympathiques en entrée, plat et dessert.

J’ai décidé de tester deux cocktails et deux plats.

J’ai commencé à siroter une boisson sans alcool avec un magnifique cerveau bleu fluo en guise de glaçon (univers Bio Hazard) pour poursuivre par un cocktail à base de vodka noire servie dans un tube à essai (univers Monster Hunter).

Les plats testés

Côté solide, mon choix s’est porté sur des nuggets au poulet (univers Monster Hunter) et un brain cake à la fraise (univers Bio Hazard).

Avant de vous livrer les points positifs et négatifs, il faut savoir que je me suis rendu au Capcom bar en solo et que nous étions seulement sept dans le bar. Cela a peut-être jouer sur mon appréciation globale de l’endroit.

  • Prix abordables : j’ai payé 2,620 yens pour 2 cocktails et 2 plats
  • Qualité moyenne des cocktails et de la nourriture : pas folichon mais plutôt positif
  • Ambiance un peu morne : par moment, on aurait dit que les serveurs s’ennuyaient
  • Animations uniquement en japonais : évidemment l’intérêt est limité. Les serveurs n’ont même pas pris le temps de réaliser les animations lorsqu’ils m’ont livré les cocktails / plats
  • D’innombrables goodies sold-out

Mon avis : pas convaincu par le Capcom bar

J’aurais préféré plus de fun, une équipe de serveurs plus volubile et plus entreprenante : pourquoi ne pas proposer de faire une petite partie de Street Fighter aux clients surtout lorsqu’ils viennent seul comme moi ? Pourquoi se limiter à une animation de 5 secondes par cocktail / plat servi ? On pourrait imaginer qu’à un moment donné, ils décident de déambuler comme des zombis dans le bar ou qu’ils imitent Ryu ou Ken en lançant un hadouken ?! Bref, qu’il y ait quelques shows. C’est un peu mou du genou et pas super folichon pour le coup.

Comment se rendre au Capcom bar

La station la plus proche est celle de Shinjuku (empruntez la sortie Est, côté Studio Alta)

 

Mon sésame pour le Capcom barJe vous conseille vivement d’utiliser Google Maps. N’hésitez pas à lire mon article expliquant comment avoir internet en permanence sur votre smartphone au Japon.

Il existe différentes sessions de 2 heures durant la journée. Lorsqu’une session a débuté, vous ne pourrez pas entrer dans le bar et il vous faudra patienter jusqu’à la prochaine. Allez faire un tour dans un game center du quartier, le temps passe plutôt vite. Il faudra donc que vous vous rendiez au Capcom bar afin de prendre votre pass et venir à l’heure indiquée.